II.8. La discrimination fondée sur l’âge : II.8.1. Introduction à la notion d’âge :

« Chaque âge a ses plaisirs, son esprit et ses mœurs » Nicolas Boileau

L’âge rend compte de la succession des étapes du développement physique des individus et a une signification sociale. La référence à l’âge permet de situer l’individu dans le déroulement de son existence particulière.
L’âge peut être un facteur discriminant si l’individu ne respecte pas les normes imposées par la société (par exemple, dans nos sociétés, les jeunes filles mères).
La prise en compte de l’âge occupe une place plus ou moins importante selon les sociétés.
En Afrique de l’Est par exemple, le rang d’âge des hommes joue un rôle fondamental dans le fonctionnement du système social. On appelle cela une organisation sociale « à classes d’âge ». Un individu naît dans une classe d’âge et y reste tout au long de sa vie. Au cours de son existence, cet individu évoluera avec ses compagnons de classe d’âge en parcourant une série d’étapes (l’enfance, l’adolescence, le jeune adulte, l’homme mûr, l’ancien, etc). À chacune de ces étapes correspond une activité ou un rôle social spécifique (guerrier, responsable politique, responsable religieux, etc).
Dans les sociétés occidentales, on peut penser aux classes de recrutement militaire, aux groupements d’anciens combattants, aux promotions d’élèves des grandes écoles, etc.158
Malheureusement, au cours des différentes étapes de notre vie, nous sommes amenés à être plus vulnérables aux discriminations en raison de notre âge. Ainsi, les enfants, de par leur jeunesse et leur inexpérience sont plus vulnérables aux mauvais traitements et aux travaux forcés, un jeune demandeur d’emploi peut être discriminé pour son inexpérience alors qu’un quinquagénaire va l’être en raison de son expérience dépassée et coûteuse au niveau salarial. Une personne à la retraite peut être considérée comme inutile, comme un fardeau ne rapportant plus rien à la société. On a souvent l’impression que les aînés constituent un poids pour la société et une charge pour les jeunes générations. Pourtant, les personnes âgées apportent de nombreuses contributions économiques et humaines et participent activement à la société, souvent à titre de bénévoles ou lorsqu’elles s’occupent de la garde d’enfants, même après avoir quitté le marché du travail.

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse