III.1.5. L’exemple du Canada

Le Canada est souvent cité en exemple pour sa politique de multiculturalisme, qui vise notamment à valoriser l’apport des différentes communautés. A titre d’exemple, voici certaines mesures envisagées au Canada dans le cadre de sa politique de multiculturalisme :

 Des programmes d’action positive qui cherchent à augmenter la présence des minorités visibles dans les institutions.

 Des représentations faites au Parlement en faveur des minorités visibles.

 Des révisions de programmes scolaires destinées à tenir compte des contributions historiques et culturelles des minorités ethniques.

 Des horaires flexibles, pour accomoder les pratiquants de certaines religions.

 Des programmes d’éducation à orientation anti-raciste.

 Des codes de conduite qui interdisent le racisme à l’école ou au travail.

 Une formation multiculturelle pour les policiers, fonctionnaires et intervenants du monde de la santé, afin qu’ils puissent reconnaître la nature des problèmes vécus par les familles d’immigrants.

 Des lignes directrices qui préviennent la propagation des stéréotypes dans les médias.

 Le soutien des festivals et programmes d’études ethniques.

 Des services aux adultes dans leur langue maternelle.

 Des programmes d’éducation bilingue pour les jeunes, en vue de leur permettre de faire la transition entre leur langue maternelle et celle(s) de leur pays d’adoption. (188)
Malgré les principes généreux prévus par la loi, il faut souligner que la réalité est moins idéale et que beaucoup d’immigrés ne trouvent pas de travail alors qu’ils ont un diplôme ou une expérience utile. Ainsi, selon divers témoignages, des immigrés médecins ne trouvent pas de travail dans certaines régions où il manque pourtant de médecins. La bureaucratie fait que nombre d’immigrés ne sont pas repris dans les programmes sociaux auxquels ils ont pourtant droit. Enfin, les Amérindiens sont également souvent victimes de violences et de discriminations, selon un récent rapport d’Amnesty intitulé « Canada : On a volé la vie de nos sœurs, discrimination et violence contre les femmes autochtones ». » (189)

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.