Hakan Yaman

En Turquie, il est fréquent que des policiers aient recours à la force de façon excessive et abusive contre des manifestants pacifiques. Les enquêtes sur des violences commises par des fonctionnaires sont inefficaces et la possibilité pour les victimes d’obtenir justice est faible.

Hakan Yaman

Torturé par des policiers il y a plus de 2 ans, Hakan Yaman a notamment perdu un œil et les fractures et brûlures dont ils souffraient ont nécessité six opérations chirurgicales. Aucune poursuite n’a encore été engagée à l’encontre de ses agresseurs.

Le 3 juin 2013, durant les manifestations du parc Gezi à Istanbul, Hakan Yaman, un chauffeur de minibus âgé de 37 ans et père de 2 enfants, s’est fait sauvagement agresser par des policiers alors qu’il ne manifestait pas. Désormais, Hakan souffre de blessures graves au visage et à la tête. Il a perdu un œil, a eu une fracture du crâne et des brûlures au deuxième degré. Hakan a porté plainte au pénal pour tentative d’assassinat. Il est aujourd’hui sans emploi et profondément traumatisé.

L’agression a été filmée à partir d’un téléphone mobile et les images permettent d’identifier clairement le véhicule canon à eau qui se trouvait à proximité des policiers. Cependant, les policiers impliqués dans le passage à tabac de Hakan Yaman ne sont toujours pas identifiés. Le retard qu’a pris l’enquête donne à Hakan Yaman le sentiment qu’il n’obtiendra pas justice. Ce risque d’impunité, ajouté aux lésions et traumatismes qui ont bouleversé la vie d’Hakan, compromet son rétablissement à long terme.

Il est primordial qu’une enquête efficace, indépendante et impartiale soit menée afin d’identifier et de poursuivre les responsables de l’attaque contre Hakan Yaman.

Venez signer en faveur d’Hakan et pour que ses agresseurs soient traduits en justice !

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.