Les habitants de Bhopal

Le mois de décembre 2014 a marqué le 30e anniversaire de la fuite de gaz survenue en 1984 à Bhopal, en Inde. Les survivants souffrent encore de graves problèmes de santé liés à la fuite et à la pollution émanant du site de l’usine. L’entreprise responsable, Union Carbide (aujourd’hui filiale de The Dow Chemical Company), basée aux États-Unis, a toujours refusé de comparaître devant la justice indienne.

Les habitants de Bhopal

Victimes d’une des pires catastrophes industrielles jamais survenues, les habitants de Bhopal attendent depuis trente ans que justice leur soit rendue.

Bhopal, Inde, 1984. Un gaz toxique contenant des produits chimiques mortels s’échappe d’une usine de pesticides à Bhopal. L’impact immédiat de cette fuite sur la population est dévastateur. On estime qu’entre 7 000 et 10 000 personnes sont mortes dans les trois jours qui ont suivi l’accident. À long terme, ce seront plusieurs générations qui en souffriront. De plus, la grave contamination de l’environnement générée par les activités de l’usine n’a jamais fait l’objet d’un nettoyage adéquat.

Union Carbide n’a jamais daigné se présenter devant la justice indienne pour répondre de l’inculpation pénale d’homicide volontaire ne pouvant être assimilé à un meurtre. Cependant, un tribunal de Bhopal a demandé en novembre 2014 la délivrance d’une nouvelle citation. Le même mois, le gouvernement indien a accepté d’utiliser des données médicales et scientifiques pour élargir une action contre l’entreprise américaine.

Il faut que les entreprises impliquées dans la catastrophe assument leurs responsabilités en prenant en charge les frais d’une indemnisation adéquate des victimes de la fuite de gaz, en se conformant à la procédure pénale en cours et en couvrant les coûts de l’opération de nettoyage.

N’attendons pas 30 ans de plus, venez écrire pour soutenir les habitants de Bhopal dans leur combat pour la justice !

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.