The Unity Five

Au Myanmar, la liberté d’expression est très fortement restreinte et de très nombreux défenseurs des droits humains, journalistes, militants politiques et paysans sont arrêtés ou emprisonnés alors qu’ils ne font qu’exercer pacifiquement leurs droits.

The Unity Five

Condamnés à sept ans d’emprisonnement pour avoir voulu informer leurs concitoyens, les journalistes de Unity sont les victimes de la politique d’étouffement de toute voix dissidente par les autorités du Myanmar.

Janvier 2014. Le journal Unity publie un article sur une usine secrète d’armes chimiques. D’après l’article, l’usine a été construite en 2009 sur des terrains confisqués à des agriculteurs. Quelques jours après la publication de l’article, les journalistes Lu Maw Naing, Yarzar Oo, Paing Thet Kyaw et Sithu Soe ainsi que le président-directeur général du journal, Tint San, sont arrêtés et emprisonnés.

Selon une déclaration publiée par les médias d’État le 16 février 2014, ces personnes sont accusées de « divulgation de secrets d’État, effraction dans une zone restreinte de l’usine, prise de photographies et complicité ». En octobre, le tribunal régional de Magway a condamné chacun de ces hommes à sept ans d’emprisonnement. Le journal Unity a été contraint de fermer et ces condamnations ont eu un effet dissuasif et intimidant sur les journalistes travaillant dans ce pays. Le 21 mai 2015, la Cour suprême a rejeté l’appel en dernier ressort des cinq journalistes, dont l’état de santé est préoccupant. Toutes les voies de recours sont maintenant épuisées.

Venez signer pour que ces 5 prisonniers d’opinion soient remis en liberté immédiatement et inconditionnellement !

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.