Rejoindre un groupe local

Au-delà de l’action individuelle, quelque 7800 groupes locaux répartis à travers le monde (plus de 60 en Belgique francophone) travaillent à la défense et à la promotion des droits humains.

Pourquoi agir avec d’autres ?

Pour avoir plus d’efficacité (et plus d’audace) grâce à des démarches collectives et coordonnées.
Pour entreprendre un travail suivi pour lutter contre les violations des droits humains.
Pour avoir régulièrement l’occasion de s’informer et de se former.
Pour prendre part à la vie locale : se battre pour le respect des droits humains depuis et dans sa commune.
Pour connaître Amnesty International de l’intérieur.
Pour décliner localement des actions liées à l’actualité des droits humains.
Pour faire profiter le groupe de ses compétences et de ses idées.
Pour mettre votre temps, vos talents et votre cœur au service d’une grande cause.
Pour rencontrer d’autres personnes et échanger.
Pour combiner un engagement sérieux avec le plaisir de la convivialité.
Pour faire bien d’autres choses sur lesquelles Amnesty peut compter car il y a toujours, dans l’histoire de chacun, une bonne raison de s’engager dans la défense des droits humains.

Que fait le groupe local ?

Le groupe représente Amnesty International dans son environnement. Il mène des actions et des projets qui rencontrent les missions suivantes :

Se mobiliser ensemble pour des individus en danger, choisis et soutenus par le groupe

  • Faire signer des pétitions
  • Entretenir un réseau d’écriture de lettres en leur faveur
  • Se tenir au courant de l’évolution de leurs situations
  • S’informer de l’actualité des droits humains dans les pays concernés

Organiser des actions de sensibilisation dans sa commune

  • Sensibiliser aux campagnes d’Amnesty International
  • Programmer une projection de film, une conférence-débat, une exposition, une présentation d’Amnesty International, etc.)
  • Assurer des stands de sensibilisation lors d’événements publics
  • Rendre le groupe et son action visibles auprès du grand public et des associations de la commune
  • Rencontrer les autorités communales pour les engager dans le soutien aux droits humains
  • Assurer des animations dans les écoles
  • Créer un événement public le 10 décembre, Journée mondiale des droits humains

Organiser des actions de récoltes de fonds

  • Vendre des bougies et des vignettes autour du 10 décembre afin de garantir l’indépendance financière d’Amnesty International
  • Organiser une marche, un repas, un concert, un match de foot, une représentation de théatre, une soirée Quizz, une vente de gâteaux, un marché aux livres, etc…

Comment s’organise un groupe local ?

Le groupe est ouvert à tout le monde (il suffit d’être membre d’Amnesty International).

Il représente Amnesty International localement et comprend généralement de 5 à 15 personnes de tous âges et de toutes conditions réunies par la simple proximité géographique : le village, la commune, la ville, la région.

Un groupe local se réunit en moyenne une fois par mois afin d’échanger l’information, de décider démocratiquement et de s’organiser efficacement. Ses membres sont invités à participer régulièrement à des activités d’information et de formation du mouvement telles que le Nouvel An militant, l’Assemblée générale et l’Université d’été. Une équipe de permanents du mouvements appuie les groupes locaux tout au long de l’année.

Si le groupe est solidaire, le travail, lui, se partage entre les membres.

Chaquer groupe nomme un responsable qui assure la coordination du groupe et les contacts avec le secrétariat national, ainsi qu’un trésorier.

En fonction de leurs disponibilités et de leurs compétences, les membres du groupes prennent la responsabilité et coordonnent :

  • les activités menées dans le cadre des dossiers que le groupe a en charge.
  • les campagnes qui vont être menées à partir des recommandations et des documents qui ont été envoyés au groupe.
  • les ventes de bougies et de vignettes
  • des actions de visibilité dans le milieu environnant : approche des établissements scolaires, contacts avec la presse ou les élus locaux...
  • l’organisation d’un spectacle, d’une brocante ou d’une réunion publique d’information
  • des animations dans les écoles et les associations
  • etc

Si cet engagement local vous intéresse, vous pouvez rejoindre un groupe existant, créer un nouveau groupe, ou nous contacter pour plus d’informations en complétant ce formulaire. Nous reprendrons directement contact avec vous.

Il y a plus de 60 groupes locaux d’Amnesty International en Belgique francophone.

Trouvez un groupe près de chez vous

Cliquez sur la région de votre choix