Le président Bachar el Assad réfute les conclusions d’Amnesty sur Saidnaya

En réaction à l’interview accordée par le président Bachar el Assad à Yahoo News, dans laquelle il réfute les conclusions du récent rapport d’Amnesty International sur les pendaisons de masse et l’extermination à la prison militaire de Saidnaya en Syrie, Philip Luther, directeur des recherches et des actions de plaidoyer pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord à Amnesty International, a déclaré :

« Dans son interview, le président Bachar el Assad tente à plusieurs reprises de discréditer les conclusions d’Amnesty International. Cependant, il admet qu’il ne s’est pas rendu à la prison militaire de Saidnaya et ne fournit pas la moindre information sur ce qui s’y passe réellement.

« Il reconnaît que des exécutions se déroulent en Syrie, sans livrer aucun détail sur le nombre d’exécutions qui ont eu lieu à Saidnaya ou ailleurs dans le pays.

« S’il n’a rien à cacher, le président Bachar el Assad doit sans délai autoriser des observateurs internationaux à se rendre à Saidnaya et dans tous les autres lieux de détention en Syrie. Il doit aussi révéler la vérité sur le nombre d’exécutions. La Russie, qui a également réfuté publiquement les conclusions de ce rapport, doit user de son influence auprès des autorités syriennes en ce sens.  »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Turquie : libérez les professionnels des médias emprisonnés

D’après le Comité pour la protection des journalistes, la Turquie est le pays qui emprisonne le plus de journalistes au monde. Agissez !