Un message contre la politique anti-immigration de Trump

Amnesty International prendra part ce lundi 20 février à la manifestation organisée par la coalition associative Light4Rights organisée à l’occasion de la venue du Vice-président américain, Mike Pence, pour dénoncer plusieurs mesures prises par l’administration Trump, notamment la suspension du programme américain d’admission de réfugiés et le décret interdisant l’entrée sur le sol américain à toute personne arrivant d’Iran, d’Irak, de Syrie, de Libye, de Somalie, du Soudan et du Yémen.

« Comme nous le craignions, la rhétorique de haine et de peur de Donald Trump ne s’est pas cantonnée à la période pré-électorale. Une fois au pouvoir, le Président n’a pas perdu de temps pour mettre en oeuvre une politique qui s’est traduite par plusieurs décisions menaçant gravement les droits et libertés de nombreuses personnes. La venue du Vice-président, Mike Pence, est l’occasion de manifester une nouvelle fois notre point de vue », explique Philippe Hensmans, directeur de la section belge francophone d’Amnesty International.

La suspension du programme américain d’admission de réfugiés pendant 120 jours, l’interdiction d’entrée pour une durée indéfinie des réfugiés syriens et la fixation du nombre maximum de réfugiés à 50 000 par an ont été parmi les premières mesures du Président Trump à alarmer Amnesty International. L’organisation de défense des droits humains s’est montrée également très préoccupée par le décret interdisant l’entrée sur le sol américain à toute personne arrivant d’Iran, d’Irak, de Syrie, de Libye, de Somalie, du Soudan et du Yémen.

« Selon le gouvernement américain, ces mesures ont été prises pour protéger les États-Unis du terrorisme, induisant ainsi l’idée qu’il existe un lien direct entre les réfugiés et les terroristes, alors même qu’ils fuient à la terreur et la violence. C’est insupportable. », précise Philippe Hensmans.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Jobs : Devenez recruteur de donateurs !

Rejoignez notre équipe de recruteur en rue et renforcez le travail d’Amnesty sur le terrain : Engagez-vous !