AU 161/02 : Frei Anastácio Ribeiro et huit travailleurs agricoles (31 mai 2002)

AU 161/02 : Frei Anastácio Ribeiro et huit travailleurs agricoles (31 mai 2002)

Résumé du cas :

Un plan visant à tuer Frei Anastacio Ribeiro, député et coordonnateur de la Commission pastorale de la terre dans l’État de la Paraíba, dans le nord-est du Brésil aurait été découvert dans un poste de police de la capitale de l’État, João Pessoa. Un policier en civil - dont les activités illégales (torture et actes de violence dans le cadre de conflits fonciers) avaient été dénoncées par Frei Anastacio Ribeiro - a accusé ce dernier de vouloir le tuer. Entre temps huit travailleurs agricoles ont été arrêtés et accusés d’avoir fomenté une attaque contre le policier. On les aurait torturés pour leur arracher des « aveux » ; il n’existe aucun élément de preuve contre ces hommes.
Action recommandée :
Appeler les autorités à garantir la sécurité de Frei Anastacio Ribeiro et à enquêter sur les informations selon lesquelles il y aurait un complot en vue de tuer Frei Anastacio Ribeiro et sur celles indiquant que des ouvriers agricoles auraient été torturés et détenus sans inculpation. Appeler les autorités à veiller à ce que les investigations menées sur l’embuscade dont aurait été victime le policier en civil soient menées sans que soient violés les droits humains des personnes soupçonnées d’en avoir été les auteurs. Envoyer des appels exprimant l’inquiétude suscitée par le grand nombre d’actes de violence dans les zones rurales mentionné dans le rapport de la Commission parlementaire sur la violence dans les zones rurales (Relatório da CPI do Campo) et par l’absence de poursuites engagées à l’encontre des auteurs présumés de ces actes.
Réponses des autorites brésiliennes :
Aucune à ce jour.
Informations complémentaires :
Les huit travailleurs agricoles accusés d’avoir fomenté l’attaque contre le policier sont toujours en détention. Même si Frei Anastácio n’a pas reçu d’autres menaces, on a assisté, en 2002, à une escalade de la violence dans les zones rurales de l’État de la Paraíba et d’autres homicides et actes de violence perpétrés par des policiers et des tueurs professionnels ont été signalés. Le 29 juin 2002, Almir Muniz da Silva, un travailleur agricole a « disparu » alors qu’il conduisait son tracteur à Itabaiana. Ses voisins pensent qu’il a été tué par un policier en civil qui s’est vanté de l’avoir exécuté. Almir avait témoigné devant la Commission parlementaire de la Paraíba sur la violence dans les zones rurales. Des ONG brésiliennes ont soumis un rapport détaillé sur la situation des droits fondamentaux dans cet État à la Commission Interaméricaine des droits humains.
Autres actions :
Veuillez envoyer des lettres aux autorités :

 dites-vous préoccupé par le très grand nombre de violations des droits humains perpétrés dans le cadre des conflits fonciers dans l’État de la Paraíba ;

 demandez quelles mesures ont été prises pour traduire en justice et punir les policiers en civil qui auraient torturé huit travailleurs agricoles de la Fazenda Mendonça, Mogeiro, en mai 2002 ;

 dites-vous préoccupés par les informations indiquant que les huit travailleurs sont toujours détenus bien que leurs « aveux » leur aient été arrachés sous la torture ;

 Dites-vous inquiet d’apprendre qu’Almir Muniz da Silva a « disparu » le 29 juin 2002, demandez aux autorités quelles mesures ont été prises pour mener une enquête à ce sujet ;

 dites-vous préoccupé d’apprendre que, selon le rapport sur la situation des droits humains dans l’État de la Paraiba [Situação dos Direitos Humanos no Estado de Paraíba], présenté à la Commission interaméricaine des droits de l’homme, soixante personnes militant en faveur des droits à la terre ont récemment reçu des menaces de mort ;

 demandez aux autorités ce qu’elles envisagent de faire pour protéger les personnes menacées.
Gouverneur de l’État de la Paraíba
Exmo. Sr. Governador do Estado de Paraíba
Cássio Rodrigues da Cunha Lima
Palácio da Redenção
Praça João Pessoa, Centro
58013-901 João Pessoa - PB Brasil
Formule d’appel : Vossa Excelência / Monsieur le Gouverneur

Secrétaire d’État à la Sécurité publique de l’État de la Paraíba
Exmo. Sr Secretário da Segurança Pública do Estado da Paraíba
Francisco Glauberto Bezerra
Avenida Hilton Souto Maior, s/n - Mangabeira 1
58055-460 João Pessoa - Brésil
Formule d’appel : Exmo. Sr Secretário / Monsieur le Secrétaire d’État

Secrétaire d’État aux droits humains du Brésil
Exmo. Sr. Secretário de Estado dos Direitos Humanos
Nilmario Miranda
Secretaria de Estado dos Direitos Humanos
Ministério da Justiça
Esplanada dos Ministérios,
Bloco T, 41 andar, Sala 420
70064-900 Brasília-DF, Brésil
Formule d’appel : Exmo. Sr Secretário / Monsieur le Secrétaire d’État

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.