Compte rendu des droits de l’homme au Brésil Département d’État américain


Le compte rendu de l'année 2001 des droits de l'homme, rédigé par le Département d'État Américain: Brésil (en anglais).

Extrait (traduit de l'anglais):
"Les polices (sections militaires et civiles) des états ont commises de nombreuses exécutions extrajudiciaires, ce qui constitue un sérieux problème partout dans le pays. La police militaire continue routinement d'exécuter des suspects, plutôt que de procéder à des arrestations, et rédige des faux rapports sur les circonstances de la mort des victimes. La police civile et militaire de l'état de São Paulo a ainsi tué 703 personnes pendant l'année 2001, comparé avec 837 personnes tuées en 2000. En avril le Rapporteur spécial sur la torture des Nations unies à déclaré que la torture pratiquée par des responsables de prisons a entraîné la mort de plusieurs victimes. ... La police a aussi tué des enfants sans domicile fixe, des personnes parmi les populations indigènes et des militants du travail. ... Il y a eu de nombreux rapports crédibles faisant part de la participation de membres de la police dans des crimes et des meurtres de vengence, des intimidations et des meurtres de personnes qui témoingnaient contres des agents de police. L'absence d'investigations, de poursuites et de punitions officielles ont contribué au climat d'impunité qui encourage les abus."


Avis : Amnesty International n'est pas responsable pour le contenu de sites extérieurs.

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse