Aux parlementaires soudanais : Protégez le Darfour !

Voir la vidéo sur la situation dans les villages

Contexte

• En réaction à des attaques lancées en 2003 par des groupes rebelles, le gouvernement soudanais a armé et soutenu les milices janjawids qui ont attaqué des populations spécifiques du Darfour.

• Depuis, des dizaines de milliers de personnes ont été tuées, essentiellement par les Janjawids et les forces gouvernementales. Des milliers de femmes et de jeunes filles ont été violées. Plusieurs millions d’individus ont dû quitter leur foyer.

• En mai 2006, le gouvernement soudanais et une faction rebelle ont signé un accord de paix.

Mais les violences continuent de s’aggraver. Ces quatre derniers mois, plus de 80 000 personnes ont été déplacées au Darfour, parfois pour la deuxième ou la troisième fois.

• À l’heure actuelle, plus de deux millions de personnes déplacées se trouvent dans des camps ou diverses agglomérations. Cela fait plus de trois ans qu’elles ne peuvent pas retourner dans leur village.

• C’est aussi le règne de la peur : dans de nombreuses zones du Darfour, les déplacés n’osent pas quitter les camps car les milices janjawids occupent les environs, qui sont totalement dépeuplés désormais.

• Lorsque les gens sortent des camps, les Janjawids les attaquent. Les femmes sont très souvent violées.

Il est possible de changer cette situation !

La population du Darfour demande que la sécurité soit assurée dans les camps. Ces personnes veulent pouvoir revenir sans risque dans leur foyer. Elles souhaitent également que les Janjawids soient désarmés. Une force de maintien de la paix efficace, chargée de protéger les civils, pourrait commencer à assurer cette sécurité.

Au moment où l’Assemblée nationale va entamer une nouvelle session, nous nous adressons à deux Comités parlementaires (paix et réconciliation, droits humains). Relayant l’opinion internationale, nous leur demandons d’utiliser leur position de décideurs pour changer la situation.

Passez à l’action !

Imaginez. Vous êtes un membre du Parlement soudanais. Vous recevez des milliers de lettres du monde entier. Ces lettres vous demandent de faire votre travail et de parler au Parlement des atrocités qui ont lieu dans votre pays. Vous pouvez contribuer à cette action ! Envoyez vos appels à :

1) M. Ali Ahmed al Sayed (président du Comité pour la paix et la réconciliation)

2) Mme Barsila Joseph (présidente du Comité pour les droits humains)

Avez-vous déjà écrit à M. Ali Ahmed al Sayed ? Si oui, écrivez à Mme Barsila Joseph.

Vous pouvez copier ce modèle et le coller dans un courrier électronique ou dans un document que vous imprimerez.

DESTINATAIRE(S) DES APPELS :

M. Ali Ahmed al-Sayed

Président du Comité pour la paix et la réconciliation
National Assembly
Peoples Hall
Code postal :14416
Omdurman
Soudan

Fax : 00 249 187 560 950

Courriel : info@sudan-parliament.org sudanipg@sudan-parliament.org

Formule d’appel : M. Ali Ahmed al-Sayed

Vous pouvez copier ce modèle et le coller dans un courrier électronique ou dans un document que vous imprimerez.

DESTINATAIRE(S) DES APPELS :

Mme Barsila Joseph

Présidente du Comité pour les droits humains
National Assembly
People´s Hall
Code postal : 14416
OMDURMAN
Soudan

Fax : 00 249 187 560 950

Courriel : info@sudan-parliament.org sudanipg@sudan-parliament.org

Formule d’appel : Mme Barsila Joseph

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.