Justice pour les femmes au Darfour

Les femmes en ligne de mire

Depuis 2003, plusieurs milliers de femmes et de jeunes filles ont été violées ou soumises à d’autres violences sexuelles au Darfour

Deux millions de civils ont dû quitter leur foyer et plus de 200 000 d’entre eux se trouvent toujours dans des camps de réfugiés au Tchad

Certains actes très graves de violence contre les femmes ont maintenant été explicitement reconnus comme des crimes contre l’humanité par la Cour pénale internationale (CPI)

Pourtant, les autorités soudanaises ont refusé publiquement d’accéder aux requêtes de la CPI, qui demande que le Soudan mène des enquêtes, arrête ou livre les personnes soupçonnées d’avoir commis des crimes de guerre

Agissez pour mettre fin à l’impunité !

Les pressions internationales ont prouvé leur efficacité. Il est temps de placer les autorités soudanaises en ligne de mire.

Justice pour les femmes au Darfour

Appelez les autorités soudanaises à ratifier le Statut de Rome de la Cour pénale internationale (CPI) sans attendre et à traduire les criminels de guerre en justice. Les pressions internationales ont prouvé leur efficacité. Envoyez cette carte électronique à Muhammad Ali al Maradhi, ministre de la Justice et procureur général du Soudan.

Postcard to send to Minister Muhammad Ali al-Maradhi

Monsieur le Ministre,

Je vous écris pour vous faire part de ma préoccupation concernant le caractère généralisé des viols et autres violences sexuelles dont sont victimes les femmes et les jeunes filles au Darfour.

Bien qu’il se soit engagé à combattre ces actes, le gouvernement soudanais n’a pris que de rares mesures pour mener des enquêtes et poursuivre les responsables de ces crimes atroces. Il est indispensable que toutes les violences donnent lieu à des investigations et que leurs auteurs soient déférés à la justice. Chaque victime doit recevoir des réparations pleines et entières.

Le Soudan a signé le Statut de Rome de la Cour pénale internationale (CPI), mais ne l’a pas ratifié. Étant donné que la CPI est en train d’enquêter sur les crimes commis au Darfour, il est important que le Soudan ratifie le Statut de Rome sans délai. Parallèlement, je vous demande de faire en sorte que votre pays coopère pleinement avec la CPI.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’assurance de ma haute considération.

DESTINATAIRES :

Lieutenant General Omar Hassan Ahmad AL-BASHIR
President’s palace
PO Box 281
Khartoum, SUDAN

COPIE A :

Embassy of the Republic of The Sudan
Avenue Franklin Roosevelt 124
1050 IXELLES
Email :sudanbx@yahoo.com

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.