L’ activite Soudanais, le Docteur Mudawi, lauréat du prix Frontline 2005

Vendredi 13 mai, le docteur Dr Mudawi devait recevoir de la Présidente de l’Irlande, Mary McAleese, l’inaugural Prix Front Line lors d’une cérémonie à la mairie de Dublin. Il a été choisi pour ce Prix en raison de son travail courageux et exemplaire en faveur des droits humains au Soudan, y compris dans la région du Darfour, qui lui a valu d’être emprisonné par deux fois au cours de l’année dernière. Or, dimanche 8 mai, à 11h du matin, il était de nouveau arrêté dans les rues de Khartoum-Nord (capitale du Soudan), quelques heures avant son départ pour l’Irlande.

Informée de cette nouvelle arrestation, Mary Lawlor, directrice de front Line déclarait : "Les actions des autorités soudanaises trahissent leur mépris pour la protection des droits humains. Cette nouvelle arrestation du Dr Mudawi est une nouvelle tentative pour réduire au silence ceux qui défendent les droits humains au Soudan. Ils n’y aboutiront pas."

Dr Mudawi Abrahim Adam est le président de l’organisation pour le développement social du Soudan (SUDO). SUDO est une organisation bénévole créée pour promouvoir un développement durable et le respect des droits humains. Cette organisation est engagée dans des activités humanitaires parmi lesquelles des secours d’urgence dans le nord, le sud et l’ouest du Darfour tout comme l’enseignement des droits humains et des projets de développement dans l’ensemble du pays. Le docteur Mudawi est un ingénieur de 49 ans qui a participé au design et à la fabrication de systèmes d’alimentation en eau. Il est aussi un maître de conférence à la Faculté d’ingénierie et d’architecture de Khartoum.

Arrêté, ainsi que deux autres collègues et son chauffeur, le 8 mai par la Sécurité Nationale, il ne fut libéré que le 16 mai. Il y a fort à parier que cette arrestation visait à empêcher le déplacement à Dublin et la remise du prix à cet infatigable défenseur des droits humains.

Dr Mudawi avait été arrêté par les autorités soudanaises par deux fois auparavant. Le 25 janvier 2005, Dr Mudawi fut arrêté par des membres des services de la sécurité nationale et des renseignements soudanais dans le Kordofan Nord. Trois jours après il fut transféré à Khartoum où il fut gardé en détention jusqu’au 3 mars 2005. Selon des sources Dr Mudawi était détenu dans une "maison fantôme" de Khartoum, une propriété privée utilisée comme centre de détention secret au Soudan. Il avait entamé une grève de la faim et fut transféré à l’hôpital le 26 février 2005 puis conduit devant le Procureur général et accusé de "tentative de suicide" ce qui pourrait lui valoir un an d’emprisonnement selon l’article 133 du code Pénal de 1991. Une telle accusation semble indiquer que les autorités soudanaises n’ont pas trouver d’autre chef d’inculpation contre lui. En 2004 Dr Mudawi a passé 7 mois en détention provisoire après avoir été accusé, dans le cadre de son travail sur les droits humains, de crimes contre l’État. À la suite de l’audience de son procès du 7 août 2004, toutes les accusations contre Dr Mudawi avaient été abandonnées et il fut relâché.

Le but du Prix Front Line est de rendre hommage au travail d’un défenseur des droits humains qui, à travers son travails non violent, a apporté une contribution remarquable à la promotion et la protection des droits humains en dépit des risques considérables encourus individuellement.

En l’absence du lauréat le 13 mai, le Prix Front Line a été décerné à son épouse lors de la cérémonie tenue à la mairie de Dublin.

ACTION :

Envoyez un email au ministre de la Justice,Mr Ali Mohamed Osman Yassin (Minister of Justice and Attorney General)à l’adresse : info@sudanjudiciary.org

Dear Minister,

I would like to express my deep regrets that Dr Mudawi Ibrahim Adam appears to have been kept in custody by National Security and the police solely to prevent him from travelling to Ireland to receive an award for his human rights work.

I am therefore calling on the Sudanese authorities to ensure that human rights activists are able to carry out their work of protecting and promoting human rights without fear of detention or harassment.

Yours faithfully,

(Signature)