Privatisations hors la loi en Uruguay

Le 31 octobre, en élisant un président de gauche - M. Tabaré Vázquez, du Front élargi -, les Uruguayens n’ont pas seulement mis un terme à cent soixante-dix ans de partage du pouvoir entre le Parti colorado et le Parti national (ou blanco). Par voie référendaire, et avec une majorité de 64,5 %, ils ont également décidé d’inscrire dans la Constitution que l’eau appartenait au domaine public et qu’elle ne pourrait être privatisée.

L’eau décrétée bien public national par référendum populaire, cela ne se voit pas tous les jours. Pourtant, en Uruguay, il ne s’agit pas là d’une première......

Lire la suite

Toutes les infos

Infos liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.