AU 220/02 : Ana Oneide Lima, Jhonny Igson Miranda da Silva (17 juillet 2002)

AU 220/02 : Ana Oneide Lima, Jhonny Igson Miranda da Silva (17 juillet 2002)

Résumé du cas :

Ana Oneide Lima, témoin de l’agression à l’arme à feu dont a été victime Jhonny Igson Miranda da Silva en novembre 2001, a témoigné contre l’agent de la police militaire accusé d’avoir tiré le coup de feu. Au cours des mois précédant son audition, elle a reçu un certain nombre d’appels téléphoniques anonymes la menaçant de mort. Le 10 juillet, Ana a confirmé avoir reçu des menaces de mort, devant la cour et en présence du prévenu qui a été suspendu de ses fonctions mais n’a pas été placé en détention.

Action recommandée :

Écrire aux autorités pour leur demander d’assurer immédiatement la protection d’Ana Oneide Lima, de mener une enquête sur les menaces de mort qu’elle a reçues, et pour leur rappeler leur obligation de dédommager intégralement Jhonny Igson Miranda pour les préjudices qu’il a subis.
Réponse des autorités brésiliennes :
Aucune réponse n’a été reçue à ce jour.

Autres informations sur le cas :

Le 22 août, le juge José Matias Santana Dias a statué que l’État du Pará devait fournir à Jhonny Igson Miranda da Silva une « assistance médicale immédiate et intégrale, comprenant le paiement de ses frais de transport et des médicaments nécessaires à son traitement ». Le gouvernement de l’État du Pará lui verse également une pension mensuelle. Le cas de Jhonny, symbole de la violence policière gratuite, a été utilisé par AI pour faire pression sur les candidats à la présidence. Ana Lima n’a plus reçu de menaces de mort par la suite.

Action complémentaire

Veuillez adresser des lettres au gouverneur de l’État du Pará et au secrétaire d’État à la Sécurité publique dans lesquelles vous :
saluez la décision de verser une pension mensuelle à Jhonny tout en déplorant le fait que cette somme ne sera aucunement suffisante pour couvrir ses frais médicaux ;
leur rappelez la décision du tribunal de l’État du Pará selon laquelle le gouvernement de cet État est tenu de payer l’intégralité des frais occasionnés par le préjudice que Jhonny a subi ;
demandez à être informés des résultats des enquêtes menées sur les menaces de mort à l’encontre d’Ana Oneide Lima ;
demandez à être informés de l’évolution de la procédure judiciaire ouverte contre le policier accusé d’avoir tiré sur Jhonny ;
demandez à être informés des mesures prises par le gouvernement de l’État du Pará pour dispenser aux policiers une formation portant sur l’utilisation de la force meurtrière.

Gouverneur de l’État du Pará :
Exmo. Sr. Governador do Estado do Pará
Simao Robison Oliveira Jatene
Palácio dos Despachos
Rod. Augusto Montenegro KM 9
66823-010, Belém - PA
Brésil
Formule d’appel : Vossa Excelência, / Monsieur le Gouverneur,
Secrétaire d’État à la Sécurité publique de l’État du Pará :
Exmo. Sr Secretário
Ivanildo Alves
Rua Arcipreste Manoel Teodoro 305
66023-700 Belém - PA
Brésil
Formule d’appel : Exmo. Sr. Secretário, / Monsieur le Secrétaire d’État,
Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

USA/Mexique : un accord risque de mettre des milliers de vies en danger

Les États-Unis et le Mexique envisagent de reconnaître ce dernier comme « pays tiers sûr » et empêcher ainsi tous demandeurs d’asile de demander protection aux États-Unis. Signez notre pétition