1er mail — Solidarité avec les syndicalistes colombiens

A l’occasion du 1er mai, la coordination Colombie d’AIBF était présente à la fête de la FGTB à Bruxelles pour sensibiliser la population à la situation des syndicalistes colombiens.




















La Colombie est le pays le plus dangereux au monde pour ceux-ci. En 2010, 51 syndicalistes ont été assassinés en Colombie, plus de 2800 depuis 1990. Des centaines d’autres sont chaque année menacés de mort, harcelés ou licenciés. Amnesty a donc décidé d’envoyer des cartes au Président Juan Manuel Santos afin de dénoncer cette situation et lui demander de protéger efficacement les syndicalistes colombiens.

Les participants du 1er mai se sont sentis interpellés par cet appel à la solidarité et une centaine de cartes ont été signées. Des syndicalistes et des militants d’Amnesty de la Wallonie, de Flandres, de la Suisse et des Pays Bas ont également participé à cette action et ont fait signer des cartes. Les signataires ont tous payé le prix du timbre pour la Colombie. Les cartes seront envoyées dans les prochains jours.

L’action se poursuit pendant tout le mois de mai. Au cas ou vous désireriez recevoir des cartes, adressez vous à la Coordination Colombie d’AIBF. Claudio Guthmann : coordcolombieATamnestyinternationalPOINTbe