La peine de mort bientôt abolie au Nebraska

Le 20 mai, les législateurs du Nebraska ont voté en faveur d’un projet de loi abrogeant la peine de mort. Le Nebraska est ainsi en passe de devenir le 19e état à abolir la peine capitale. Le texte a obtenu suffisamment de votes pour contourner le veto que le gouverneur Ricketts avait promis d’y opposer.

UN GRAND PAS EN AVANT

Le Nebraska devient le dernier état en date à reconnaître que la peine de mort constitue une pratique fondamentalement injuste et arbitraire.

Les législateurs ont fait un grand pas en avant en matière de respect des droits humains. Plutôt que d’aller à contre-courant, le gouverneur Ricketts ferait bien de participer à ce moment historique en approuvant ce projet de loi. Les États qui appliquent encore la peine de mort devraient suivre l’exemple du Nebraska et éliminer définitivement ce châtiment cruel et inhumain.

DE MOINS EN MOINS D’EXÉCUTIONS AUX ÉTATS-UNIS

Amnesty International a constaté une baisse régulière du nombre d’exécutions aux États-Unis et dans d’autres régions du monde. Dix-huit États américains, ainsi que le district de Columbia, ont déjà aboli la peine de mort, et sept autres États n’ont procédé à aucune exécution depuis au moins dix ans. En 2014, seuls sept États ont procédé à des exécutions.

Depuis 2000, le nombre de condamnations à mort aux États-Unis a diminué. Ces huit dernières années, le taux de condamnations à mort a été à son plus bas niveau depuis la réinstauration de la peine de mort en 1976. L’année 2014 a vu 72 condamnations à mort seulement, du jamais vu depuis 1976. Le nombre d’exécutions est également en baisse, passant d’un pic de 98 en 1999 à seulement 35 en 2014, le nombre le plus faible en 20 ans.

NOTRE COMBAT POUR L’ABOLITION DE LA PEINE DE MORT

Amnesty International s’oppose à la peine de mort en toutes circonstances, sans exception, car elle constitue la peine la plus cruelle, la plus inhumaine et la plus dégradante qui soit. À ce jour, 140 pays ont aboli la peine capitale en droit ou en pratique. Entre 2009 et 2013, neuf pays seulement ont procédé à des exécutions chaque année. Les États-Unis étaient l’un d’entre eux.

LIRE/TÉLÉCHARGER LE RAPPORT

PDF - 6.6 Mo
Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées