« Trois d’Angola » : Apportez votre soutien à Herman Wallace et Albert Woodfox !

Voilà 41 ans, Albert Woodfox, Herman Wallace et Robert King ont été placés à l’isolement cellulaire dans la prison de l’État de Louisiane, surnommée « Angola », aux États- Unis. Couramment appelés les « Trois d’Angola », ces hommes ont été rapprochés par leur résistance face à la dureté des conditions de détention. Ils ont fondé dans la prison une section du parti des Black Panthers en 1971, avant d’être placés à l’isolement. Ils ont fait campagne pour que les détenus soient mieux traités et connaissent de meilleures conditions carcérales, pour la solidarité entre détenus noirs et blancs, et pour mettre fin au viol et à l’esclavage sexuel, monnaie courante à « Angola ».

Robert King a été innocenté et libéré en 2001, mais Albert Woodfox, aujourd’hui âgé de 66 ans, et Herman Wallace, 71 ans, sont toujours détenus à l’isolement, et aujourd’hui dans deux prisons louisianaises distinctes. Initialement détenus pour un vol à main armée, ils ont été reconnus coupables par un jury partial du meurtre d’un gardien de prison, alors qu’ils ont toujours nié ce crime. Ils passent 23 heures par jour dans une petite cellule, seuls. Lorsqu’ils étaient à « Angola », ces hommes communiquaient par l’intermédiaire d’autres prisonniers, au moyen de petits mots ou tout simplement en échangeant des cris, quand ils le pouvaient.

Amnesty International n’a cessé, au cours de toutes ces années, de faire part de ses vives préoccupations auprès des autorités américaines quant au simulacre de justice rendue dans ces affaires (pas de preuves matérielles, témoignages douteux, rétractations de témoins, preuves à décharge « perdues », etc.) et aux conditions inhumaines de détention de ces trois détenus. Amnesty International considère que l’enfermement à l’isolement depuis tant d’années constitue une torture physique et morale.

Aujourd’hui, nous venons d’apprendre qu’un des « Trois d’Angola », Herman Wallace, toujours en prison, est atteint d’un cancer du foie et n’aurait pas plus d’un an à vivre.

Alors que l’on parlait souvent à propos des « Trois d’Angola » d’ « injustice aggravée », cette description n’a jamais sonné aussi vrai qu’aujourd’hui.

Rejoignez-nous pour rappeler à Herman et Albert qu’ils ne sont pas seuls et qu’il y a des centaines de milliers de personnes debout avec eux, alors même que l’Etat essaie de les garder dans un isolement total.

Aidez-nous à montrer aux autorités de la Louisiane que des sympathisants d’Amnesty International du monde entier se mobilisent pour continuer à faire briller une lueur d’espoir, même lorsqu’ils sont confrontés à la plus sombre des injustices.

Envoyez une carte postale à Herman Wallace et Albert Woodfox pour leur assurer de votre soutien et rappeler aux autorités que le monde n’est pas indifférent à cette affaire !

POUR AGIR :

Apportez votre soutien à Herman Wallace et Albert Woodfox en leur envoyant à chacun une carte postale sur laquelle nous vous invitons à noter un message personnel de réconfort et solidarité. Ils sont détenus dans deux prisons différentes, donc assurez-vous d’écrire à chacun d’eux séparément – Albert, aux prises avec la nouvelle de la maladie de son ami, a besoin de vos mots de soutien, tout autant qu’Herman.

Adresses d’Herman Wallace et Albert Woodfox :

Herman Wallace
#76759 SNU/CCR
EHCC PO Box 174
St Gabriel, LA 70776
Etats-Unis

Albert Woodfox
#72148
David Wade Correctional Center, N1A3
670 Bell Hill Rd.
Homer, LA 71040
Etats-Unis

Pour en savoir plus

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées