Les familles de Palestiniens détenus se voient refuser le droit de visite. Restrictions punitives

Quelques 8500 Palestiniens desTerritoires occupés sont détenus dans des prisons israéliennes. Des milliers d’épouses, de parents, d’enfants, de frères et sœurs, ne sont pas autorisés à leur rendre visite parce que les autorités israéliennes refusent de leur délivrer des permis pour se rendre en Israël.
Toutes les prisons- à l’exception d’une seule- sont situées en israël. La détention des Palestiniens en Israël viole la législation internationale. Les articles 49 et 76 de la Convention de Genève relative à la protection des civils en temps de guerre ( 4e Convention de Genève) stipulent que les prisonniers des territoires occupés doivent être détenus à l’intérieur de ces territoires et non sur le terrotoire de la puissance occupante.
Si tous les prisonniers palestiniens étaient détenus dans les territoires occupés, leurs familles ne devraient pas entrer en Israël, et ces problèmes n’arriveraient pas.

Lire le dossier complet en fichier joint.
Voir également le modèle de lettre.

Adressez vos appels selon le modèle annexé à :

Abraham Dichter

Minister of Public Security

Ministry of Public Security

Kiryat Hamemshala

PO Box 18182

Jerusalem 91181,

Israel

Fax : +972 2 584 7872
email : sar@mops.gov.il

Menahem Mazuz

Attorney-General

Ministry of Justice

29 Salah al-Din Street

Jerusalem 91010,

Israel

Fax : +972 2 530 3367

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.