Manifestation contre la répression en Syrie

AGIR SUR ISAVELIVES.BE : Signez notre pétition ou soutenez deux prisonniers syriens

  • Les manifestations populaires en faveur de la réforme politique et, de plus en plus, du départ du président syrien sont violemment réprimées
  • Des tanks de l’armée ont pilonné des zones civiles à Deraa, une ville du sud du pays, et les habitants n’ont plus ni eau ni électricité
  • Plus de 400 personnes ont été tuées à travers la Syrie ; un grand nombre d’entre elles ont été abattues par les forces de sécurité du gouvernement lors de manifestations pacifiques
  • Sur les centaines de personnes arrêtées, beaucoup sont en détention au secret et risquent fort d’être victimes de la torture
Pour toutes ces raisons :
Rejoignez Amnesty et d’autres organisations de défense des droits humains (la FIDH, le Comité contre la répression en Syrie, et bien d’autres) ce samedi 2 juillet à 11h devant l’ambassade de Syrie — Avenue Franklin Roosevelt, 3, 1050 Bruxelles —pour faire entendre les demandes d’Amnesty :
  • Arrêt immédiat de la répression en Syrie.
  • Libération de tous les prisonniers d’opinion
  •  
  • Accès libre aux zones de conflit pour les organisations humanitaires
  • Enquête internationale sur les exactions commises depuis le début du soulèvement et transfert du dossier au procureur de la Cour Pénale Internationale
  • Imposition d’un embargo sur les armes
  • Gel des avoirs à l’extérieur du président syrien et des principaux responsables du régime

AGIR SUR ISAVELIVES.BE


Le contexte

Des manifestations pacifiques inspirées par les événements en Tunisie et en Égypte - où des actions de protestation non violentes ont fait tomber des présidents au pouvoir depuis longtemps - et organisées par l’intermédiaire de sites de réseaux sociaux comme Facebook ont débuté en février mais ont pris de l’ampleur après le 18 mars, jour où les forces de sécurité ont ouvert le feu sur des manifestants pacifiques à Deraa en utilisant des balles réelles, tuant plusieurs personnes. Les manifestants ont demandé la libération de jeunes de Deraa qui avaient été arrêtés pour avoir gribouillé « le peuple veut la chute du régime » sur un mur de la ville.

Depuis lors, les actions de protestation ont essaimé et ont eu lieu dans de nombreuses villes ; les manifestants se sont heurtés à une répression grandissante – homicides, arrestations et torture. Les manifestations continuent malgré tout, les Syriens bravant les balles pour revendiquer leurs droits. Merci d’aider à faire cesser le carnage.


Agrandir le plan

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.