Amnesty recrute un·e assistant·e administratif·ve (H-F-X)

Pour un CDD de 6 mois à mi-temps Activa-Brussels* à partir de septembre 2018

Vous avez une grande capacité de concentration, êtes une personne rigoureuse, fiable et avez une bonne maîtrise de l’outil informatique ?

Ce poste vous intéressera !

L’assistant·e administratif·ve apporte un soutien à la responsable du suivi administratif avec qui il/elle travaille en étroite collaboration.

Nous sommes à la recherche d’un·e assistant·e administratif·ve chargé·e notamment de :

  • l’encodage de données importantes,
  • la mise à jour de ces données,
  • gérer les demandes de changements/ajouts via formulaire, email, courrier postal, appel téléphonique.

Prérequis :

  • Expérience dans une fonction similaire de minimum 3 ans
  • Maîtrise des outils informatiques : tableur, traitement de textes, messagerie électronique
  • Maîtrise orale et rédactionnelle du français. La connaissance du néerlandais et de l’anglais est un atout.

Les capacités indispensables :

  • proactif·ve,
  • rigoureux·se,
  • fiable,
  • dynamique,
  • autonome dans votre travail

Ce que nous vous offrons notamment :

  • un encadrement et un suivi adaptés
  • des chèques repas (8€/jour presté),
  • un environnement de travail agréable

Si vous vous reconnaissez dans cette annonce, vous pouvez adresser votre candidature en envoyer votre lettre de motivation et votre CV à l’adresse jobsatamnesty.be** en précisant dans l’objet "AssistAdmin - Nom + prénom"

**Remplacez "at" par "@"

*Pour pouvoir bénéficier de l’activa.brussels, votre candidat doit posséder une attestation.

Pour obtenir cette dernière, il doit, au moment de sa demande ou le jour qui précède son engagement, remplir les conditions suivantes :

être domicilié en région de Bruxelles-Capitale ;
être inscrit comme demandeur d’emploi inoccupé auprès d’Actiris ;
ne plus être soumis à l’obligation scolaire ;
ne pas avoir atteint l’âge légal de la pension ;
avoir été inscrit comme demandeur d’emploi inoccupé auprès d’Actiris pendant au moins 312 jours sur les 18 mois calendrier qui précèdent. Les périodes durant lesquelles vous êtes inscrit comme demandeur d’emploi mais en travaillant simultanément (p.ex. à temps partiel) n’entrent pas en ligne de compte ;
La période de 312 jours d’inscription comme demandeur d’emploi inoccupé n’est pas exigée dans les situations ci-dessous si le candidat :

est âgé de moins de 30 ans et ne possède pas de certificat de l’enseignement secondaire supérieur ;
est âgé de 57 ans ou plus ;
a terminé un contrat d’insertion ;
a terminé un contrat article 60 ou 61 (mise à l’emploi CPAS) ;
a terminé un contrat de travail d’économie sociale « ECOSOC » (PTP/SINE) ;
a terminé un contrat dans le cadre du dispositif d’emploi formatif pour jeunes ;
a été occupé, pendant au moins 6 mois, dans le cadre d’un stage First ;
a été occupé, pendant au moins 6 mois, dans le cadre d’une FPIE ;
a réussi avec succès une formation professionnalisante ;
a réussi avec succès une formation en alternance ;
a été licencié à la suite de la suppression d’un poste ACS ;
a été victime d’une faillite ou licencié à la suite d’une restructuration ou liquidation d’entreprise.
a une aptitude réduite
NB : Certaines périodes sont assimilées à une période d’inscription comme demandeur d’emploi inoccupé, à savoir les périodes d’occupation PTP, article 60, PTP/SINE, FPIE, etc.

Si vous engagez un travailleur directement après la fin d’une occupation citée ci-dessus (ex. contrat article 60 ou 61), le candidat est dispensé de la condition d’inscription comme demandeur d’emploi inoccupé. Vous pouvez engager ce travailleur sans interruption entre les contrats (les week-ends et jours férié légaux ne sont pas considérés comme des jours d’interruption).

Exemple : vous aviez engagé un travailleur dans le cadre d’un contrat article 60 ou 61 du 01/01/2017 au 31/12/2017 et il reprend un emploi salarié dans votre entreprise le 01/01/2018. Le travailleur devra joindre une copie de ses deux contrats de travail lors de la demande d’attestation activa.brussels.

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition