Un cycle de conférences en replay sur les droits sociaux, économiques et culturels

Journée de conférences et projections sur les droits économiques, sociaux et culturels.
Ouvert à toutes et tous.

Cycle de conférences en Replay

La complémentarité des droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels *

Avec Françoise Tulkens, docteure en droit, ex-juge à la Cour européenne des droits de l’homme et Olivier De Schutter, professeur de droit international (UCL), rapporteur spécial de l’ONU sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme.

Voir le replay de la conférence

Il y aurait les droits civils et politiques (liberté d’opinion et d’expression, justice équitable, information, démocratie, etc.) d’un côté et les droits économiques, sociaux et culturels (santé, alimentation, enseignement, culture, travail, etc.) de l’autre. Certain·es les hiérarchisent, estiment que les seconds sont soumis à l’accès préalable des premiers. Mais ne sera-t-il pas plus difficile pour une personne qui ne sait ni lire ni écrire d’exercer sa liberté d’expression ou de s’engager politiquement ? À l’inverse, n’y a-t-il pas moins de risques de famines lorsque les individus peuvent exercer leurs droits politiques, et notamment leur droit de vote ? À y regarder de plus près, l’établissement de deux catégories de droits a eu pour effet de faire perdre de vue ce qu’ils avaient en commun.

La « justiciabilité » des droits économiques, sociaux et culturels *

Avec Diane Roman, professeure de droit public à l’École de droit de la Sorbonne et professeure invitée de la Faculté de droit et de criminologie de l’ULB et Laurent Fastrez, de l’Institut fédéral pour la protection et la promotion des droits humains.

Voir le replay de la conférence

« À défaut d’être effectifs, écrivait Éric Millar, les droits de l’homme ne sont pas des droits, mais de simples prétentions ». Quels mécanismes, juridiques ou autres, permettent-ils de s’assurer de la mise en œuvre des droits économiques, sociaux et culturels ? Nous verrons ici quels sont les enjeux en Belgique, et nous pousserons la réflexion bien au-delà de nos frontières avec cette question : le droit peut-il sauver l’humanité, en protégeant le climat et en éradiquant la pauvreté ?

Évaluer les politiques sociales en Belgique en fonction des droits humains

Avec Jean Tonglet, volontaire-permanent, ex-secrétaire général d’ATD Quart Monde et Philippe Hensmans, directeur d’Amnesty International.

Voir le replay de la conférence

La misère est une violation des droits humains. Comment la Belgique répond-elle aux besoins de la population ? Quels moyens publics y sont-ils consacrés ? Comment peut-on évaluer les politiques sociales et leur mise en œuvre en Belgique ? Nous distinguerons ici les victoires et les défaites de la lutte contre la pauvreté.

« The Workers Cup »

Film documentaire de Adam Sobel, Royaume-Unis, 2017, VO St FR, durée 89’

Plongée dans le Qatar de l’avant coupe du Monde de football, où 1,6 million de travailleurs étrangers, soit 60 % de la population du pays, construisent les stades, les routes, les hôtels. Ils sont employés par de grandes entreprises qui leur confisquent leurs passeports à leur arrivée et leur interdisent aussi de rentrer au pays. Ces travailleurs n’ont plus d’autre choix que de trimer dans des conditions très dures.
Pour leur remonter le moral et envoyer vers l’étranger une image positive, les organisateurs du Mondial ont créé un tournoi de foot pour ces travailleurs, la « workers cup ». Le documentaire suit une équipe composée de Kenyans, de Ghanéens, d’Indiens et de Népalais. Travailleurs six jours sur sept et footballeurs sur leurs rares temps de repos.

Régimes fiscaux et droits humains *

Avec Philippe Defeyt, économiste, co-fondateur de l’Institut pour un développement durable, Henk Van Hootegem, coordinateur du service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale et Wivynne Gaziaux, Chargée d’études pour les Femmes prévoyantes socialistes.

Voir le replay de la conférence

La fiscalité est le moyen privilégié pour assurer le financement public des ressources nécessaires à l’effectivité des droits économiques, sociaux et culturels. Encore faut-il que la méthode utilisée pour lever l’impôt n’ait pas d’effets pervers. Nous aborderons cette question selon le point de vue des femmes et selon celui des personnes en situation de pauvreté.

Quels enjeux actuels pour les droits culturels ?

Avec Patrice Meyer-Bisch, président de l’Observatoire de la diversité et des droits culturels et coordonnateur de la Chaire UNESCO droits humains et démocratie à l’Université de Fribourg et Thibault Galland, Chargé de recherche et d’animation pour la Plateforme d’observation des droits culturels.

Voir le replay de la conférence

La déclaration de Fribourg sur les droits culturels définit la culture comme « les valeurs, les croyances, les convictions, les langues, les savoirs et les arts, les traditions, institutions et modes de vie par lesquels une personne ou un groupe exprime son humanité et les significations qu’il donne à son existence et à son développement ». La culture est une dimension à la fois insaisissable et primordiale de ce que nous sommes. Les droits culturels apparaissent néanmoins trop souvent comme les « parents pauvres » des droits humains. Quels sont pourtant leurs enjeux actuels, et leur rôle à jouer dans la défense de l’État de droit ?

Néolibéralisme et droits humains *

Avec Céline Nieuwenhuys, secrétaire générale de la Fédération des services sociaux et Arnaud Zacharie, secrétaire général du CNCD-11.11.11

Voir le replay de la conférence

Le lien vers la présentation d’Arnaud Zacharie (laquelle ne passe pas dans l’enregistrement de la conférence Néolibéralisme et droits humains)
https://docs.google.com/presentatio...

Les politiques inspirées du néolibéralisme sont appliquées depuis près de 50 ans et se sont imposées, de façon explicite ou non, dans le monde entier. On nous avait promis que les droits économiques et sociaux en sortiraient gagnants. Or, aujourd’hui, on assiste à l’instauration d’une économie basée sur le capital et la finance, et non plus sur le travail, à une concentration des richesses dans les mains d’une poignée d’individus, à l’imposition de mesures d’austérité suite aux catastrophes financières, à un marasme économique aux nombreuses conséquences sociales.

Les entreprises ont-elles les mêmes devoirs que les États ?

Avec Olivier de Schutter, professeur de droit international (UCL), Rapporteur spécial de l’ONU sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme et Arie Van Hoe, Executive manager du Centre de compétence de la Fédération des entreprises de Belgique.

Voir le replay de la conférence

Certains pays disposent d’une loi ou d’initiatives législatives sur le devoir de vigilance, visant à imposer, aux entreprises, l’identification et la prévention des risques de violation des droits humains, des normes sociales et de l’environnement tout au long de leur chaîne de valeur et au sein de leurs filiales, ainsi qu’à réparer les dommages causés. Qu’en est-il de la régulation des entreprises en Europe et en Belgique ?

La vie d’une petite culotte et de celles qui la fabriquent

FIlm documentaire de Stéfanne Prijot, Belgique, 2018, VO St FR, 60’

En vingt ans, la production mondiale de vêtements a doublé, impactant inévitablement notre planète : coût environnemental, précarité des conditions de travail, inégalités et injustices sociales, surconsommation, etc. Ce documentaire suit, de pays en pays, l’histoire de cette petite culotte et nous emmène dans l’intimité de 5 femmes, maillons d’une chaîne de production bien opaque. Le film questionne la valeur que l’on donne aux vêtements, et surtout aux vies de celles qui les fabriquent.
La projection sera suivie d’un échange avec Sanna Abdessalem, de l’association achACT.

Ajouter à votre agenda DD/MM/YYYY 17/09/2022 09:00 17/09/2022 17:30 Europe/Brussels Un cycle de conférences en replay sur les droits sociaux, économiques et culturels Journée de conférences et projections sur les droits économiques, sociaux et culturels. Ouvert à toutes et tous.
2022 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit