Écrire Une blogueuse déboutée en appel et emprisonnée

Le 20 avril, la militante politique et blogueuse Daria Polioudova est arrivée à la colonie pénitentiaire ouverte de Novorossiisk, dans le territoire de Krasnodar, où elle doit purger sa peine à la suite du rejet de son appel, le 30 mars. Elle a déposé un nouveau recours. Amnesty International considère Daria Polioudova comme une prisonnière d’opinion.

Le 30 mars, le tribunal du territoire de Krasnodar a rejeté l’appel formé par Daria Polioudova contre sa condamnation à deux ans d’emprisonnement. Elle a déjà passé six mois en détention provisoire, ce qui sera déduit de sa peine. Le 18 avril Daria Polioudova a déposé au tribunal un pourvoi en cassation, qui n’a pas encore été examiné. Elle est arrivée à la colonie pénitentiaire de Novorossiisk le 20 avril.
Daria Polioudova a été condamnée pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression. Elle est une prisonnière d’opinion et doit donc être libérée immédiatement et sans condition.

Le 21 décembre 2015, Daria Polioudova, militante politique et blogueuse, avait été condamnée par le tribunal du quartier Oktiabrski de Krasnodar, dans le sud de la Russie, à deux ans d’emprisonnement dans une colonie pénitentiaire ouverte. Le tribunal avait estimé que ses publications sur le réseau social russe VKontakte (VK) critiquant l’annexion de la Crimée par la Russie et la politique officielle vis-à-vis de l’Ukraine ont constitué des « appels publics à se livrer à des activités extrémistes » et des « appels à commettre des actions mettant en danger l’intégrité territoriale de la Russie ».

Daria Polioudova avait été déclarée coupable d’avoir exprimé pacifiquement ses opinions dans des publications sur les réseaux sociaux, dont des photos d’elle portant des banderoles où étaient affichés des slogans politiques comme « Pas de guerre en Ukraine, mais une révolution en Russie ». Sous une des photos la montrant en train de manifester dans la rue figurait un message attribuant au président Vladimir Poutine la responsabilité d’« actes de terrorisme et [de] catastrophes en Russie ». Soutenant qu’elle n’avait fait qu’exercer son droit à la liberté d’expression, Daria Polioudiva n’avait pas plaidé coupable.

Daria Polioudova est bien connue localement pour ses actions de rue et ses initiatives militantes en ligne. Elle est ouvertement critique à l’égard des autorités russes et a été arrêtée à de nombreuses reprises en raison de ses actions de protestation pacifiques, sur la voie publique, contre l’annexion de la Crimée et l’intervention russe dans le conflit armé dans l’est de l’Ukraine.

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

L’avortement est un droit. Parlementaires, changez la loi !

L’avortement est un droit humain et un soin de santé essentiel pour toute personne pouvant être enceinte. Ceci sonne comme une évidence ? Et bien, ce n’est pourtant pas encore une réalité en (…)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit