Écrire Un centre de soins palliatifs pour enfants est menacé et sa directrice harcelée

Les autorités ont pris pour cible Volha Vialichka, directrice du centre de soins palliatifs pour enfants de Hrodna (Bélarus), qui a officié en tant qu’observatrice indépendante lors des élections présidentielles d’août - dont les résultats sont contestés -, et qui a tenu en public des propos critiques à l’égard des autorités.

Le centre de soins palliatifs de Hrodna, qui prodigue des soins essentiels à des enfants malades en phase terminale, risque désormais de devoir fermer ses portes en raison du harcèlement visant sa directrice.

Le harcèlement visant Volha Vialichka et le fait que le centre de soins palliatifs pour enfants qu’elle dirige à Hrodna soit aussi pris pour cible ont pour contexte la forte détérioration de la situation des droits humains au Bélarus. Des manifestations pacifiques de masse se sont tenues durant la campagne électorale et après l’élection présidentielle du 9 août, notamment pour protester contre les résultats officiels de cette dernière, largement contestés.

Tout au long de ce mouvement, les autorités ont mené une campagne de plus en plus hostile face à l’opposition et aux autres opinions divergentes.

Des milliers de personnes ont été arrêtées de manière arbitraire par des policiers. Une grande majorité de ces personnes étaient des manifestant·e·s ou des passant·e·s pacifiques, et de nombreuses autres ont été appréhendées par des hommes masqués vêtus en civil dans des circonstances s’apparentant à des enlèvements.

Amnesty International demande la libération immédiate de toutes les personnes arrêtées pour avoir exercé leur droit à la liberté de réunion pacifique et d’expression, et la fin de toutes les autres violations des droits humains, notamment la dispersion de rassemblements pacifiques, les arrestations de masse, et les mauvais traitements et actes de torture généralisés infligés aux détenu·e·s (voir : https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2020/08/belarus-mounting-evidence-of-a-campaign-of-widespread-torture-of-peaceful-protesters/)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Maisons de repos : garantir les droits humains des résidents

Pétition demandant que priorité soit donnée aux efforts visant à respecter, protéger et rendre effectifs les droits humains des résident·e·s

2021 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit