Écrire Un homme détenu au secret

Raúl Isaías Baduel, un général d’armée à la retraite, est actuellement en détention et n’a eu aucun contact avec ses avocats et sa famille depuis le 22 janvier.

Raúl Isaías Baduel, général retraité des forces armées vénézuéliennes de 61 ans, est actuellement détenu au Centre national des accusés militaires (CENAPROMIL) de Ramo Verde à Los Teques, près de Caracas, la capitale. Il n’a eu aucun contact avec ses avocats et sa famille depuis le 22 janvier.

Le 12 janvier, Raúl Isaías Baduel, qui critique ouvertement le gouvernement actuel, a été arrêté par des représentants de la Direction du renseignement militaire, après que sa liberté conditionnelle accordée en 2015 a été révoquée. Les conditions de sa libération conditionnelle lui imposaient de se présenter régulièrement devant le tribunal au lieu de purger la peine d’emprisonnement à laquelle il avait été condamné. Cette peine doit expirer en mars 2017. Ses proches ignoraient où il se trouvait pendant plusieurs heures et ont ensuite été informés qu’il était détenu à la prison de Ramo Verde.

Les proches de Raúl Isaías Baduel l’ont vu pour la dernière fois le 21 janvier. Dans les jours suivants, les autorités pénitentiaires du CENAPROMIL ne les ont pas autorisés à le voir.

Ses avocats ont signalé sa détention au secret au bureau de la procureure générale et au médiateur le 26 janvier, mais n’ont à ce jour reçu aucune réponse. Raúl Isaías Baduel n’a en outre pas été déféré devant un tribunal comme l’exige le mandat d’arrêt décerné à son encontre.

Général d’armée à la retraite et ancien ministre de la Défense du gouvernement du président Hugo Chávez, Raúl Isaías Baduel a été écarté en 2007 et a depuis ouvertement critiqué le gouvernement. En 2008, les tribunaux militaires ont engagé des procédures judiciaires contre lui et il a été condamné à sept ans et 11 mois d’emprisonnement.

Raúl Emilio Baduel, le fils de Raúl Isaías Baduel, a été arrêté arbitrairement en mars 2014 pendant une manifestation dans la ville de Maracay, dans le centre du Venezuela, qui avait eu lieu dans le cadre des manifestations de masse organisées cette année-là tant en faveur du gouvernement que contre celui-ci. Il est en détention depuis et ses avocats ont signalé des actes de mauvais traitements et de torture à plusieurs reprises.

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des violences opposant Israël au Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civils. Le nombre de morts est sans précédent. (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit