Écrire D’autres militants ont été incarcérés pour avoir commémoré la mort de Liu Xiaobo

Li Xuewen, écrivain indépendant, et Zhan Huidong (également connu sous le nom de « Xiaozhang » ou « Directeur »), ancien journaliste financier et écrivain sur Internet, ont été incarcérés en raison de leur participation à une réunion de commémoration de la mort du lauréat du prix Nobel de la paix Liu Xiaobo en bord de mer, en juillet 2017.

Li Xuewen a été arrêté à la gare de Guangzhou, dans le sud de la Chine, par deux policiers en civil, le 19 décembre 2017. Lors de sa première rencontre avec son avocat au centre de détention, le 22 décembre, Li Xuewen lui a dit que les policiers l’avaient menotté et emmené au poste de police de la gare, après lui avoir simplement dit qu’il était sur la « liste des personnes recherchées ». Il a ensuite eu les jambes enchaînées et a été placé en détention pour des motifs pénaux parce qu’il était soupçonné d’avoir « rassemblé une foule en vue de troubler l’ordre public ». Li Xuewen pense que la police a utilisé un logiciel de reconnaissance faciale pour le retrouver, car il a été arrêté par les policiers avant d’avoir passé la porte et que son identité a été vérifiée à la gare.

Li Xuewen a ensuite été emmené dans un poste de police du district de Xinhui de la ville de Jiangmen (province du Guangdong) le 20 décembre, où il a été interrogé avant d’être emmené au centre de détention du district de Xinhui après minuit le 21 décembre. Lors des rendez-vous ultérieurs, les 2 et 8 janvier 2018, Li Xuewen a dit à son avocat que les agents du centre de détention ne l’autorisaient pas à acheter des éléments de base (comme du dentifrice et plus de nourriture), car il refusait de réciter le règlement du centre de détention.

Zhan Huidong est également détenu pour des motifs pénaux au centre de détention du district de Xinhui depuis le 26 décembre car il est soupçonné du même chef d’inculpation. La police a cependant informé ses proches du lieu où il se trouve et des chefs d’inculpation dont il fait l’objet, le 1er janvier. D’après son avocat, qui l’a rencontré les 3 et 9 janvier, Zhan Huidong soutient qu’il n’a commis aucune infraction.

Liu Xuewen et Zhan Huidong sont les derniers militants à avoir été arrêtés pour avoir participé à la réunion de commémoration de la mort de Liu Xiaobo en bord de mer, le 19 juillet 2017. Six autres militants, qui ont également participé à cette réunion, ont été placés en détention pendant environ un mois avant d’être libérés en août. Les autorités doivent décider dans les 37 jours suivant leur placement en détention si les deux militants seront inculpés officiellement.

Liu Xiaobo a été condamné à 11 ans d’emprisonnement en 2009 pour « incitation à la subversion de l’État » pour avoir corédigé la « Charte 08 » – un manifeste sur l’espoir de demander au gouvernement chinois de respecter les valeurs universelles relatives aux droits humains et l’évolution vers la démocratie – en 2008 et écrit des articles critiquant le gouvernement chinois. Liu Xiaobo est mort d’un cancer du foie le 13 juillet 2017. Son corps a été rapidement incinéré à Shenyang et ses cendres ont été dispersées le 15 juillet 2017 en bord de mer à Dalian, dans la province du Liaoning.

Six autres militants du Guangdong, Wei Xiaobing (alias « 1,3 milliard de citoyens »), He Lin, Liu Guangxiao, Li Shujia, Wang Meiju (également connu sous le nom de Xi Yan) et Qin Mingxin ont été emmenés par la police et des descentes ont été menées à leurs domiciles plusieurs jours après le rassemblement organisé en bord de mer le 19 juillet 2017 à la mémoire de Liu Xiaobo, sept jours après la mort du lauréat du prix Nobel de la paix. Toutes ces personnes ont finalement été remises en liberté sous caution environ un mois plus tard.

Plusieurs autres militants ont aussi été incarcérés pour avoir tenu des rassemblements en bord de mer à la mémoire de Liu Xiaobo, et remis en liberté pas la suite. Jiang Jianjun et Wang Chenggang, qui se sont rendus à Laohutan (la plage du tigre) à Dalian (non loin de l’endroit où ont été dispersées les cendres de Liu Xiaobo) le 17 juillet 2017 pour saluer la mémoire de Liu Xiaobo, ont été placés pendant 10 jours en détention administrative et libérés respectivement le 29 juillet et le 30 juillet.
Li Zhaoqiang, qui a amené la chaîne câblée de Hong Kong à diffuser en direct le rassemblement du 19 juillet au bord de la mer dans la ville de Jiangmen, dans la province du Guangdong, a été arrêté par la police le 26 juillet. Il a été détenu pendant trois jours puis libéré le 29 juillet.

À la suite de la mort de Liu Xiaobo, le 13 juillet, plus de 20 militants de premier plan à Pékin et une douzaine de pétitionnaires à Shanghai ont aussi organisé des cérémonies, dans des bâtiments, à la mémoire du lauréat du prix Nobel de la paix. Aucun d’eux n’a été arrêté, mais ces militants ont été placés sous la surveillance d’agents de la sûreté de l’État.

D’autre militants ont également été arrêtés en raison de leur participation aux activités en mémoire de Liu Xiaobo ou parce qu’ils ont montré leur soutien aux personnes qui y ont participé. Le poète Wu Mingliang, mieux connu sous son nom de plume « Langzi », et Peng Heping, qui a imprimé le catalogue de l’exposition de Wu Mingliang, ont été libérés le 22 septembre après avoir été placés en détention pour des motifs pénaux pour des soupçons d’« activités commerciales illégales » les 19 et 29 août respectivement. On pense que Wu Mingliang avait été arrêté parce qu’il a contribué à éditer une anthologie de poésie rendant hommage à Liu Xiaobo.

Zhen Jianghua, directeur exécutif d’une plateforme en ligne intitulée « Campagne de défense des droits humains en Chine » (www.hrcchina.org), qui réunit des informations sur la situation des droits humains en Chine grâce à des rapports écrits par des militants pour les droits à l’échelle locale, a été placé en détention pour des motifs pénaux le 2 septembre 2017 dans le centre de détention n° 1 de la ville de Zhuhai pour « incitation à la subversion de l’État ». Ses amis pensent qu’il a été arrêté car il soutenait les autres militants qui ont été placés en détention après avoir participé à la réunion de commémoration de la mort de Liu Xiaobo en bord de mer.

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit