Soudan. Plusieurs Soudanaises détenues sans jugement

Plus de 30 Soudanaises sont maintenues en détention arbitraire, sans pouvoir consulter un avocat, depuis le 12 novembre 2012. Initialement incarcérées à Kadugli, dans le Kordofan du Sud, elles ont été transférées à la prison d’el Obeid, dans le centre du pays. Elles ne bénéficient pas de soins médicaux adaptés, et la vie de plusieurs d’entre elles pourrait être menacée. Le 5 novembre 2012, le service national de la sûreté et du renseignement (NSS) a commencé à convoquer des femmes noubas habitant à Kadugli. Ces femmes étaient accusées d’espionnage pour le compte du Mouvement populaire de libération du Soudan-Nord (MPLS-N), parti d’opposition interdit dont la branche armée combat les forces gouvernementales dans l’État du Kordofan du Sud. Le 12 novembre, 32 femmes ont été placées en détention au secret à la prison de Kadugli. Elles ont été transférées à la prison d’el Obeid le 27 décembre. Elles ont depuis lors été autorisées à recevoir la visite de leurs proches, mais elles n’ont pas été inculpées et continuent de se voir refuser l’accès à un avocat par les autorités. Par ailleurs, ces femmes ne recevraient pas les soins médicaux dont elles ont besoin. L’une d’entre elles, sujette aux convulsions, a subi une syncope mais a été privée de soins à el Obeid. Une autre s’est blessée à la colonne vertébrale en détention. Elle a été transférée à l’hôpital à Khartoum, le 6 février, mais n’a pas encore été soignée. Deux autres femmes souffriraient elles aussi de (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit