Colombie. Des défenseurs des droits fonciers menacés de mort (Mariluz Vásquez et autres)

Une membre de la Table ronde des victimes d’El Carmen del Bolívar, groupe de personnes qui tentent de récupérer les terres dont ils ont été spoliés dans le nord de la Colombie, a reçu des menaces de mort dirigées contre elle et d’autres militants œuvrant en faveur des droits fonciers. Le 11 mars, Mariluz Vásquez, défenseure des droits humains appartenant à la Table ronde des victimes d’El Carmen del Bolívar, a reçu des menaces de mort par SMS. Ces menaces étaient dirigées contre elle, Ingrid Vergara et Iván Cepeda, du Mouvement national des victimes de crimes d’État (MOVICE), une organisation non gouvernementale, plusieurs membres de la Table ronde des victimes d’El Carmen del Bolívar et le médiateur local. Ces personnes étaient accusées d’être des guérilléros. Mariluz Vásquez a reçu une autre menace de mort par SMS le 14 mars. Le message était le suivant : « Vous, les guérilléros, vous ne nous avez pas prêté attention et vous ne passerez pas le 14 mars... du sang à El Carmen. » Comme le 11 mars, plusieurs autres membres de la Table ronde des victimes d’El Carmen del Bolívar étaient cités. Le 6 mars, des membres de ce groupe ont participé à une rencontre à San Isidro Labrador (commune d’El Carmen del Bolívar, département de Bolívar). La réunion a pris fin plus tôt que prévu car Mariluz Vásquez a reçu par SMS de nouvelles menaces de mort visant les participants et deux médiateurs locaux qui étaient présents. Au cours de l’année écoulée, nombre de personnes (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit