Écrire Venezuela. Les assassins de son fils en liberté, le militant Víctor Martínez est en danger

AU 220/13, AMR 53/012/2013, 14 août 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 25 SEPTEMBRE 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Víctor Martínez, défenseur vénézuélien des droits humains, est en danger car les deux hommes jugés pour le meurtre de son fils sont en liberté : l’un s’est évadé et l’autre a été libéré sous caution. Depuis des années, Víctor Martínez s’efforce d’attirer l’attention sur les actes de corruption et les violations des droits humains imputables à la police de l’État de Lara (ouest du Venezuela). Depuis le meurtre de son fils Mijail, en 2009, il a été victime de plusieurs agressions. Il a rapporté qu’en juillet 2010 un homme l’avait frappé et lui avait asséné des coups de pied à l’abdomen alors qu’il distribuait des tracts concernant l’homicide de son fils. Il a déclaré qu’en janvier 2012 un autre homme s’était approché de lui et avait sorti une arme à feu au niveau de son portail, à l’endroit même où son fils avait été abattu. Il l’a repoussé et a appelé à l’aide ; l’homme s’est alors enfui. En 2011, Víctor Martínez et sa famille se sont vu accorder une protection policière, qui a été suspendue après l’arrestation des deux assassins présumés. Toutefois, la tentative de meurtre de 2012 et le fait que les deux suspects soient aujourd’hui libres laissent penser qu’il est encore nécessaire d’assurer la protection de Víctor Martínez et de sa famille. Mijail Martínez produisait des (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit