Écrire Iran. Exécution imminente de quatre arabes Ahwazis

AU 280/13, MDE 13/040/2013, 4 octobre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 31 OCTOBRE 2013 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ghazi Abbasi, membre de la minorité arabe ahwazie d’Iran, a été transféré à l’isolement, ce qui fait craindre que son exécution ne soit imminente. Il aurait été torturé et maltraité durant sa détention. Le 27 septembre 2013, Ghazi Abbasi, arabe Ahwazi qui se trouve dans le quartier des condamnés à mort, a été transféré à l’isolement dans la prison de Karoun, dans la province du Khuzestan. Il risque d’être exécuté à tout moment ; en effet, en Iran, les condamnés à mort sont habituellement placés à l’isolement juste avant l’application de leur sentence. Ghazi Abbasi, ainsi que trois autres hommes, Abdul Reza Amir Khanafereh, Abdul Amir Mojaddami, et Jasim Moghaddam Payam, ont été condamnés à mort le 15 août 2012 par la première chambre du tribunal révolutionnaire d’Ahvaz, pour les « crimes » à la définition vague de moharebeh (« inimitié à l’égard de Dieu ») et ifsad fil-arz (« corruption sur Terre »). Ces accusations sont liées à une fusillade qui aurait entraîné la mort d’un policier et d’un soldat. Le 13 février 2013, la 32e chambre de la Cour suprême iranienne a confirmé ces quatre sentences, susceptibles d’être mises en œuvre à tout moment. Les quatre hommes ont nié toute participation à cette fusillade, affirmant que leurs « aveux » avaient été obtenus sous la (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des violences opposant Israël au Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civils. Le nombre de morts est sans précédent. (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit