Écrire Iran. La santé de Mohammad Reza Pourshajari, un blogueur incarcéré, se dégrade

Action complémentaire sur l’AU 293/13, MDE 13/002/2014, 11 janvier 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 21 FÉVRIER 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. La santé de Mohammad Reza Pourshajari, blogueur iranien incarcéré, prisonnier d’opinion, se dégrade. Il a besoin de toute urgence de soins médicaux spécialisés. Mohammad Reza Pourshajari, 53 ans, a été conduit au centre médical de la prison de Ghezal Hesar le 4 janvier, lorsqu’il s’est soudain senti incapable de respirer. Il a reçu une injection, mais le personnel médical a refusé de lui dire ce qu’elle contenait lorsqu’il l’a demandé. Le procureur général de la province d’Alborz, à Karaj, au nord-ouest de Téhéran, avait demandé aux autorités carcérales le 6 novembre 2013 que Mohammad Reza Pourshajari puisse passer un examen afin d’évaluer ses besoins médicaux. Mohammad Reza Pourshajari a été conduit à l’hôpital Imam Khomeini à Téhéran le 25 décembre pendant une heure : il a été ausculté par une infirmière qui n’était pas en mesure d’examiner son cœur, pour lequel il a besoin de soins spécialisés ; il a en effet eu deux crises cardiaques en raison d’obstruction artérielle. La fille de Mohammad Reza Pourshajari, Mitra Pourshajari, a indiqué à Amnesty International qu’aucun diagnostic ni test médical n’avait été réalisé lors de ce check-up pour évaluer les problèmes cardiaques de son père. Mohammad Reza Pourshajari est en mauvaise santé depuis au (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des violences opposant Israël au Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civils. Le nombre de morts est sans précédent. (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit