Écrire Colombie. Des défenseurs des droits humains menacés de mort

AU 17/14, AMR 23/003/2014, 27 janvier 2014 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 10 MARS 2014 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Des défenseurs des droits humains de Barrancabermeja, une ville de la région du Magdalena Medio (nord-est de la Colombie), ont reçu des menaces de mort. Le 23 janvier, Iván Madero Vergel, président du Comité régional de défense des droits humains (CREDHOS), s’est réuni avec d’autres membres du CREDHOS et des membres de l’Internationale des Brigades de la paix à Barrancabermeja, dans le département de Santander. Pendant la réunion, une des personnes présentes a reçu un appel téléphonique, dont voici la retranscription d’un extrait : « Dites à ce fils de pute d’Iván Madero que, puisqu’il n’a pas respecté le délai de 48 heures dont il disposait pour quitter Barranca, on va tuer sa femme et ses enfants... et sa guérilléra de sœur. » Le 9 janvier, un autre appel téléphonique de menace était parvenu dans les locaux du CREDHOS. Iván Madero Vergel avait alors appris qu’on lui donnait 48 heures pour quitter la ville. Sa famille a aussi été menacée. Ces faits ont eu lieu après que le CREDHOS a été victime d’un vol d’informations le 22 novembre 2013 et que ses locaux ont été surveillés par des inconnus le 27 novembre 2013. Toujours le 9 janvier, Lila Peña, présidente de l’Association régionale de victimes de crimes d’État du Magdalena Medio (ASORVIMM), également basée à (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit