Écrire Iran. Le syndicaliste Reza Shahabi,malade, entame une grève de la faim

Action complémentaire sur l’AU 306/13, MDE 13/029/2014, 2 juin 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 14 JUILLET 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Reza Shahabi, syndicaliste iranien et prisonnier d’opinion purgeant une peine de six ans, a entamé une grève de la faim pour protester contre son transfert de la prison d’Evin, à Téhéran, vers celle de Rajai Shahr, à Karaj. Le 1er juin 2014, Reza Shahabi (également appelé Reza Shahabi Zakaria) a été transféré de la section 350 de la prison d’Evin, à Téhéran, vers la prison de Rajai Shahr, à Karaj, où les prisonniers politiques et les individus, souvent violents, déclarés coupables d’infractions pénales sont détenus ensemble. Il a entamé une grève de la faim le jour même en signe de protestation, et réclame son retour à la prison d’Evin. Sa santé suscite des inquiétudes depuis quelque temps. Cet homme a besoin de toute urgence de soins médicaux – il doit notamment être opéré de la colonne vertébrale – qu’il ne peut obtenir à l’intérieur de la prison. On lui avait apparemment promis une intervention chirurgicale le 19 mars dernier, mais quelques heures avant, il a été renvoyé en prison et n’est plus retourné à l’hôpital depuis. La même chose s’est passée le 15 décembre 2012. Reza Shahabi a été renvoyé de force en prison avant qu’il ait pu être réellement examiné par les médecins, l’incitant à entamer une grève de la faim, qu’il a cessée le 7 janvier (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des violences opposant Israël au Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civils. Le nombre de morts est sans précédent. (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit