Écrire Soudan. Ibrahim El Sheikh, un dirigeant de l’opposition, encourt la peine de mort

AU 206/14, AFR 54/018/2014, 18 août 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 29 SEPTEMBRE 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ibrahim El Sheikh, un dirigeant de l’opposition soudanaise, est détenu depuis le 8 juin. Son état de santé se détériore et il encourt la peine de mort. Ibrahim El Sheikh est le président du Congrès national, un parti d’opposition. Il a été arrêté le 8 juin 2014 à l’issue d’une manifestation publique organisée à Al Nuhud (Kordofan de l’Ouest), au cours de laquelle il avait dénoncé les attaques menées contre des civils dans les États du Kordofan du Sud et du Darfour par les Forces d’appui rapide, une milice à la solde du gouvernement. Un groupe composé de nombreux agents des forces de sécurité auraient procédé à l’interpellation le 8 juin, tôt dans la matinée, au domicile d’Ibrahim El Sheikh, à Al Nuhud. Cet homme doit répondre de six accusations : on lui reproche notamment d’avoir incité à porter atteinte et porté lui-même atteinte au régime constitutionnel, charge passible de la peine capitale. Selon les informations reçues par Amnesty International, l’état de santé d’Ibrahim El Sheikh s’est détérioré en détention. Il souffre notamment d’un trouble intestinal permanent, qui occasionne des saignements. Le 10 août, il a été transporté à l’hôpital policier de Khartoum, où des médecins ont estimé qu’il devait être opéré après l’avoir examiné. Amnesty International a (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit