Écrire Bahreïn. Confirmation de la peine prononcée contre deux femmes : Nafeesa al Asfoor, Rayhana al Mousawi

Action complémentaire sur l’AU 232/13, MDE 11/028/2014, 12 septembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 24 OCTOBRE 2014 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Deux femmes condamnées à cinq ans d’emprisonnement pour avoir tenté de pénétrer sur le circuit de Formule 1 à l’occasion d’une manifestation organisée pendant l’édition 2013 du Grand Prix de Bahreïn ont vu leur peine confirmée par la Haute Cour d’appel le 31 août 2014. Le 29 avril 2014, Nafeesa al Asfoor et Rayhana al Mousawi ont été condamnées à cinq ans d’emprisonnement par la quatrième chambre de la Haute Cour criminelle en vertu de la Loi antiterroriste pour « possession d’explosifs » et « planification d’actes terroristes ». Elles avaient tenté de pénétrer sur le circuit de Formule 1 lors d’une manifestation organisée pendant l’édition 2013 du Grand Prix de Bahreïn. Toutes deux ont nié les faits qui leur étaient reprochés. Le 31 août, la Haute Cour d’appel a confirmé les peines prononcées à leur encontre. Nafeesa al Asfoor et Rayhana al Mousawi ont porté plainte pour des actes de torture et d’autres mauvais traitements auprès de l’Unité spéciale d’enquête (SIU) et du médiateur du ministère de l’Intérieur. En octobre 2013, la SIU les a auditionnées une première fois en tant que victimes mais aucune conclusion n’a été rendue publique et, à la connaissance d’Amnesty International, personne n’a été amené à répondre des allégations de torture formulées (…)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions
2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit