Écrire Arabie Saoudite : La condamnation de Raif Badawi est confirmée, sa flagellation pourrait reprendre

Action complémentaire sur l’AU 03/13, MDE 23/1828/2015, 8 juin 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 JUILLET 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. La Cour suprême saoudienne a confirmé la condamnation de Raif Badawi à 10 ans de prison et 1 000 coups de fouet. Raif Badawi est un prisonnier d’opinion. Il risque d’être flagellé en public de manière imminente. Les médias saoudiens ont révélé le 6 juin que la Cour suprême avait confirmé la condamnation de Raif Badawi à 10 ans de prison et 1 000 coups de fouet, sentence assortie d’une interdiction de voyager pendant 10 ans à l’issue de sa peine, d’une interdiction d’utiliser les médias et d’une amende d’1million de riyals saoudiens (environ 230 000 euros). Amnesty International a pu confirmer par une autre source que cette information était exacte. Le tribunal pénal de Djedda avait condamné Raif Badawi le 7 mai 2014, et la cour d’appel avait confirmé sa sentence le 1er septembre. Alors que son dossier avait été transmis à la Cour suprême en décembre, sa condamnation à être flagellé chaque semaine en public devant la mosquée d’Al Jafali à Djedda a commencé à être appliquée le 9 janvier 2015, avant d’être interrompue pour raisons médicales. Il n’a pas été flagellé depuis. La décision finale de la Cour suprême est irrévocable et va sans doute donner lieu à la reprise de la flagellation. Partout dans le monde, des militants ont organisé des manifestations (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des violences opposant Israël au Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civils. Le nombre de morts est sans précédent. (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit