Écrire Pas moins de 820 ressortissants érythréens (hommes, femmes et enfants)

AFR 64/003/2008 - AU 178/08 Depuis le 11 juin, les autorités égyptiennes renvoient en masse des ressortissants érythréens dans leur pays, contre leur gré. Amnesty International estime à 820 le nombre de demandeurs d’asile se trouvant aujourd’hui en Érythrée et risquant fortement d’être arrêtés arbitrairement, détenus au secret, torturés ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements. Ces derniers temps, plusieurs réfugiés et demandeurs d’asile renvoyés en Érythrée ont été maintenus en détention au secret et soumis à des mauvais traitements. Ainsi deux demandeurs d’asile expulsés par l’Allemagne le 14 mai ont vraisemblablement été arrêtés à leur arrivée. On ne les a pas revus depuis lors (voir l’AU 145/08, AFR 64/002/2008, 29 mai 2008). Un autre, renvoyé du Royaume-Uni en novembre 2007, a été détenu dans des conditions inhumaines et maltraité avant d’être relâché (voir l’AU 319/07, AFR 64/010/2007, 29 novembre 2007). Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a adressé à tous les gouvernements des directives contre le renvoi de demandeurs d’asile érythréens déboutés, en raison du lourd bilan de l’Érythrée en matière de violations des droits humains. Ces directives sont toujours en vigueur à ce jour. Des milliers de personnes sont détenues au secret en Érythrée, dans des lieux inconnus et pour des durées indéterminées, sans inculpation ni procès. Elles ont été arrêtées pour leur opposition présumée au gouvernement, pour avoir pratiqué (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit