Écrire Les membres du Réseau de la jeunesse de Medellín

AMR 23/020/2008 - AU 186/08 Les Aigles noirs, un groupe paramilitaire, ont envoyé un courrier électronique de menaces de mort au Réseau de la jeunesse de Medellín le 30 mai. Le message disait : « Mort aux anarchistes déguisés en pacifistes, finis les concerts de drogués et de communistes,dernier avertissement ». Le Réseau de la jeunesse de Medellín s’emploie à donner aux jeunes les moyens de résister aux tentatives de recrutement des deux parties à la guerre civile qui déchire la Colombie depuis des décennies, d’un côté l’armée régulière et les paramilitaires et, de l’autre, les groupes de guérilla. Il défend le principe de non-violence et la pratique de l’objection de conscience. Ce courriel de menaces a été envoyé après un concert contre la militarisation organisé par le Réseau de la jeunesse de Medellín le 17 mai au parc Obrero de Boston à Medellín, comme chaque année à l’occasion de la Journée internationale de l’objection de conscience. Près de 5 000 jeunes étaient présents. INFORMATIONS GÉNÉRALES Depuis le début de la guerre civile en Colombie, les organisations de défense des droits humains, les syndicats et d’autres organisations à vocation sociale ont souvent été accusés de collaborer ou de sympathiser avec la guérilla par les représentants du gouvernement, ainsi que par les forces de sécurité et les paramilitaires. Un grand nombre d’accusations de ce type ont été suivies d’attaques contre des militants des droits humains, (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit