Écrire Javier Torres Cruz (h), 28 ans

AMR 41/067/2008 - Action complémentaire sur l’AU 336/08 (AMR 41/065/2008, 10 décembre 2008) Javier Torres Cruz, enlevé le 3 décembre, a été libéré le 13 décembre. Lorsqu’il est rentré chez lui, il était couvert d’ecchymoses, en particulier au niveau des mains, et se plaignait de violentes douleurs abdominales. Ses proches ont indiqué qu’il avait les yeux bandés et ne savait pas où il avait été détenu, et qu’ils pensaient que ses ravisseurs étaient des soldats. Amnesty International estime que Javier Torres Cruz et sa famille sont toujours en danger. Javier Torres Cruz, originaire de la minuscule communauté de La Morena, dans la municipalité de Petatlán (État de Guerrero), est membre d’une association locale, l’Organisation écologiste de la Sierra de Petatlán et de Coyuca. Le 13 novembre à 5 heures du matin, une centaine de soldats sont venus à La Morena afin de trouver Javier Torres et deux de ses frères. Ceux-ci étaient absents à ce moment-là, mais leurs proches ont indiqué que les militaires avaient fouillé quatre maisons. Ces derniers ont également menacé des femmes et des enfants en les giflant et en pointant leurs armes sur eux. Le soir même, une trentaine d’hommes armés en civil sont également arrivés dans cette communauté pour chercher Javier Torres et ses frères. Ils n’ont pas pu les trouver non plus. En septembre 2007, Javier Torres et son oncle ont témoigné contre un cacique (responsable politique local) accusé d’être impliqué dans le meurtre d’une (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit