Écrire Jahangir Alam Akash (h), journaliste, défenseur des droits humains

ASA 13/012/2007 - AU 285/07 Le défenseur des droits humains Jahangir Alam Akash a été arrêté le 24 octobre. Selon certaines informations, il a été sauvagement torturé et n’a pas reçu les soins médicaux dont il a besoin de toute urgence. Aux environs de deux heures du matin, une dizaine d’agents en civil du Rapid Action Battalion (RAB, Bataillon d’action rapide) sont venus tambouriner à la porte du domicile de Jahangir Alam Akash, dans la ville de Rajshahi (nord-ouest du pays). Son épouse ne les a pas laissés entrer jusqu’à ce qu’ils se présentent. Elle a ensuite demandé à voir un mandat de perquisition, mais les hommes ont refusé, indiquant qu’ils voulaient entrer pour rechercher des « armes illégales » dans la maison. Craignant qu’ils ne profitent de l’absence de témoins pour tuer son époux, elle a demandé à plusieurs voisins de venir assister aux événements. Les agents du RAB ont attrapé Jahangir Alam Akash et l’ont violemment giflé au visage en criant des injures. Puis, ils lui ont passé les menottes, ont recouvert sa tête d’un tissu noir et l’ont emmené. Jahangir Alam Akash a été conduit dans un camp militaire voisin, où il aurait été roué de coups. Ensuite, il a été transféré à l’hôpital de la prison de Rajshahi, où il se trouve actuellement. Selon les informations recueillies, il présente des coupures et des ecchymoses sur l’ensemble du corps, ses jambes sont très enflées et il est incapable de marcher. Il semble qu’il ne reçoive pas les soins médicaux dont (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des violences opposant Israël au Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civils. Le nombre de morts est sans précédent. (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit