Écrire Craintes pour la sécurité de communautés expulsées

AU 256/09, AMR 34/011/2009, 25 septembre 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 6 NOVEMBRE 2009 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Deux communautés indigènes rurales ont été expulsées de force à Panzós (Guatemala). Leurs habitations ont été incendiées par la police et beaucoup de leurs biens ont été détruits. Les autorités ne leur ont pas fourni de solution de relogement. Quelque 80 membres des communautés indigènes mayas q’eqchis de Bella Flor et 8 de Agosto, installées dans une zone rurale de la municipalité de Panzós (département d’Alta Verapaz), ont été expulsés de force le 2 septembre. Certains membres de la communauté de Bella Flor ont trouvé refuge dans des maisons inoccupées appartenant à une communauté voisine. La communauté de 8 de Agosto a été expulsée et vivait dehors au bord d’une route, sans abri, depuis près de trois semaines lorsqu’elle s’est réinstallée sur les terres dont elle avait été expulsée. Le 2 septembre, la police, soutenue par des militaires, a expulsé les 27 familles de Bella Flor. Selon des membres de cette communauté, les policiers leur ont donné quinze minutes pour rassembler ce qu’ils pouvaient et quitter leurs domiciles. Ils ont ensuite incendié leurs habitations. Les pertes ne se limitent pas aux affaires personnelles, la communauté affirmant que ses cultures ont également été détruites. La police a expulsé les 11 familles de la communauté voisine, celle de 8 de (…)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

L’avortement est un droit. Parlementaires, changez la loi !

L’avortement est un droit humain et un soin de santé essentiel pour toute personne pouvant être enceinte. Ceci sonne comme une évidence ? Et bien, ce n’est pourtant pas encore une réalité en (…)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit