Écrire Aminatou Haidar, une militante sahraouie des droits humains, rentre chez elle

Action complémentaire sur l’AU 326/09, MDE 29/005/2010 La militante des droits humains Aminatou Haidar a été autorisée à regagner son domicile, à Laayoune, le 17 décembre 2009. Depuis lors, cette femme et sa famille sont sous constante surveillance et plusieurs personnes se sont vu interdire de lui rendre visite. Aminatou Haidar a regagné son domicile dans la soirée du 17 décembre 2009, après avoir observé un mois de grève de la faim à l’aéroport de Lanzarote. Elle avait cessé de s’alimenter pour protester contre le fait qu’elle avait été expulsée du Maroc, le 14 novembre, pour avoir indiqué comme lieu de résidence sur sa carte de débarquement « Sahara occidental », territoire annexé par le Maroc en 1975, et non « Sahara marocain », et pour ne pas avoir rempli la case nationalité. Depuis son retour chez elle, elle n’a pas pu retrouver une vie normale, ni reprendre son action en faveur des droits humains, car les autorités marocaines la surveillent en permanence et lui interdisent toute visite. Des policiers et d’autres membres des forces de sécurité sont postés à proximité de son domicile vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Ils la suivent dès qu’elle sort de chez elle, et renvoient les journalistes étrangers et les sympathisants qui tentent de lui rendre visite. Les membres de sa famille, les amis et les sympathisants originaires du Sahara occidental et d’autres régions du Maroc qui ont essayé de venir la voir ont été harcelés et soumis à des tentatives (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit