Écrire Des journalistes tués au Honduras

AU 94/10, AMR 37/007/2010, 26 avril 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 07 JUIN 2010. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les journalistes qui travaillent au Honduras sont en grand danger. Six journalistes, tous des hommes, ont été tués au cours des huit dernières semaines, et beaucoup d’autres ont été menacés. Personne n’a eu à rendre des comptes et rien n’a été fait pour soutenir et protéger les journalistes qui parlent, dans leurs articles, à la radio ou à la télévision, du crime organisé, de violations de droits humains ou du gouvernement. Jorge Alberto Orellana, présentateur d’une émission d’informations, a été tué le 20 avril. Il s’agit du sixième journaliste assassiné depuis le 1er mars. On lui a tiré dessus alors qu’il quittait les locaux de la station de télévision TVH à Tegucigalpa, la capitale hondurienne, à la fin de son émission, « Live with Georgino ». Pour l’instant, aucun mobile n’a encore été établi pour cet homicide. Les six journalistes ont été tués par balles et leurs agresseurs n’ont pas été identifiés. Parmi les victimes se trouvent David Meza Montesinos, journaliste à la radio, et Nahúm Palacios, directeur des programmes de la chaîne de télévision Channel 5. David Meza Montesinos enquêtait sur le trafic de stupéfiants et recevait des menaces depuis plusieurs semaines lorsqu’il a été tué, le 11 mars. Le meurtre de Nahúm Palacios a eu lieu trois jours plus tard. Il avait enquêté (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit