Écrire Des indigènes agressées risquent des représailles

Action complémentaire sur l’AU 110/10, AMR 41/068/2010, 10 septembre 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 22 OCTOBRE 2010 À : . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 7 septembre, des hommes armés ont agressé deux femmes indigènes habitant à San Juan Copala, dans le sud de l’État d’Oaxaca, au Mexique. L’une d’elles a été violée et l’autre a été la cible de coups de feu. Leur famille et elles risquent de subir des représailles car elles ont signalé cette agression aux autorités. Les deux femmes triquis, dont l’identité est gardée secrète afin de les protéger, ont été attaquées vers 13 heures par des hommes armés. Elles rentraient à pied à San Juan Copala, dans la région de l’État d’Oaxaca où vivent les Triquis, après être allées acheter de la nourriture dans une ville voisine. D’après ce qu’elles ont déclaré aux dirigeants communautaires de San Juan Copala, l’une d’elles a été violée et l’autre a été la cible de coups de feu alors qu’elle s’enfuyait. Les deux femmes ont survécu à l’agression et sont rentrées à San Juan Copala, à cinq kilomètres de là. San Juan Copala est en état de siège depuis plus de neuf mois et cernée par des groupes armés. La ville ne disposant pas d’installations médicales, les deux femmes n’ont pu être examinées que le 9 septembre, lorsque deux médecins sont venus jusqu’à San Juan Copala en ambulance. Plus de 40 policiers montaient la garde autour du véhicule. Les deux femmes (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit