Écrire Irak. Trente-neuf détenus risquent d’être exécutés

AU 252/10, MDE 14/022/2010, 9 décembre 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 13 JANVIER 2011. D’après de récentes déclarations publiques du ministre irakien de l’Intérieur, 39 détenus qui n’ont pas été jugés pourraient être condamnés à mort en Irak d’ici la fin de l’année 2010. Ils pourraient ne pas bénéficier de procès équitables, voire ne pas être jugés du tout. Ces 39 détenus sont des membres présumés d’un groupe armé présent en Irak. Ils n’ont pas encore été jugés, ni même inculpés. Ils ont été exhibés, menottés et vêtus de combinaisons orange, devant des journalistes lors d’une conférence de presse donnée le 2 décembre par le ministre de l’Intérieur, Jawad al Bolani, au cours de laquelle il a fait fi de la présomption d’innocence à laquelle ont droit ces 39 personnes et a déclaré : « Aujourd’hui, nous allons envoyer ces criminels et les conclusions de l’enquête aux tribunaux, qui les condamneront à mort. Nous réclamons qu’il soit procédé sans délai à leur exécution afin de dissuader d’autres terroristes et malfaiteurs. » Il a ajouté que tous avaient admis avoir commis des actes criminels mais n’a donné aucun détail quant à la manière dont ces aveux avaient été obtenus. D’après les médias, Jawad al Bolani a également dit que la plupart des 39 suspects avaient rejoint des groupes affiliés à al Qaïda après avoir été relâchés de prisons irakiennes gérées par les États-Unis. Parmi les suspects se trouveraient Hazim al Zawi, qui serait le troisième plus haut (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit