Écrire Egypte : risque de renvoi force de Faisal Mohammed Haroun Suleiman, un demandeur d’asile du Darfour

AU 10/11, MDE 12/003/2011, 14 janvier 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 25 FÉVRIER 2011 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les autorités égyptiennes auraient l’intention de renvoyer de force Faisal Mohammed Haroun Suleiman au Soudan. Ce renvoi pourrait avoir lieu dès dimanche 16 janvier. Au Soudan, il risquerait fort de subir des actes de torture et un procès inique pouvant aboutir à une condamnation à mort. Faisal Mohammed Haroun Suleiman, homme soudanais, du Darfour, qui s’est réfugié en Égypte en 2004, a été arrêté le 7 janvier 2010 par les forces de sécurité égyptiennes dans son magasin du Caire, en Égypte. À la suite de son arrestation, Faisal Mohammed Haroun Suleiman a été détenu au secret pendant près de trois mois au siège du Service de renseignement de la sûreté de l’État, à Nasr City, au Caire. Il n’a pu s’entretenir ni avec un avocat, ni avec ses proches, bien que des avocats et des groupes de défense des droits humains aient demandé de mettre fin à sa détention au secret. Ses proches n’ont été autorisés à le voir que trois mois plus tard, mais leur droit de visite est resté limité par la suite. Cet homme et 18 autres personnes ont été accusés de trafic d’armes et d’êtres humains vers Israël, infraction pénale susceptible de donner lieu au Soudan à une inculpation de collaboration avec un État ennemi, qui est punie d’une peine pouvant aller jusqu’à 10 ans de prison, ou (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit