Écrire Madghis Bouzakhar, prisonnier, victime de torture

AU 19/11, MDE 19/002/2011, 4 février 2011 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 18 MARS 2011 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Deux frères ont été arrêtés le 16 décembre à Tripoli. Il pourrait s’agir de prisonniers d’opinion, détenus uniquement en raison de l’intérêt qu’ils portent à la culture amazighe. L’un d’eux a signalé avoir été torturé en détention par les forces de sécurité libyennes. Tous deux risquent de subir des actes de torture à la prison de Jdaida, où ils sont détenus. Les jumeaux Mazigh et Madghis Bouzakhar ont été arrêtés le 16 décembre à leur domicile de Tripoli, en Libye, probablement par des membres de l’Agence de sûreté extérieure, un service de renseignement du pays. Il semble qu’ils étaient soupçonnés d’« espionnage et [de] collaboration avec Israël et les sionistes ». Amnesty International pense que leur arrestation est due à leur appartenance au Congrès mondial amazigh et à d’autres activités perçues comme faisant la promotion de la culture amazighe (berbère). Ils sont actuellement détenus à la prison de Jdaida, où ils ont été transférés le 27 janvier. Madghis Bouzakhar a déclaré à son père qu’il avait été maintenu en détention à l’isolement et soumis pendant près d’un mois à des actes de torture et à d’autres mauvais traitements lorsqu’il était interrogé par des représentants de l’Agence de sûreté extérieure. Il a expliqué qu’il avait subi la torture de la falaqa (coups (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit