Écrire Colombie. Des défenseurs des droits humains menacés

AU 229/11, AMR 23/024/2011, 25 juillet 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 5 SEPTEMBRE 2011 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. José Santos Caicedo et Armando Caracas Carabalí, dirigeants du Processus des communautés noires (PCN), et Aníbal Vega, représentant juridique du conseil communautaire de La Toma, dans la municipalité de Suárez en Colombie, ont reçu des menaces de mort. Amnesty International pense qu’ils sont en danger. Le 15 juillet, José Santos Caicedo et Armando Caracas Carabalí, dirigeants du Processus des communautés noires (PCN), ont chacun reçu un SMS dont le contenu était : « Tu sais que tout a un prix, mais pour toi ce prix c’est ton sang. » Armando Caracas Carabalí fait par ailleurs l’objet de menaces téléphoniques depuis le 7 juillet. Le PCN est un collectif rassemblant des organisations afro-colombiennes locales qui cherchent à défendre les droits territoriaux, culturels et fondamentaux des Afro-Colombiens. Aníbal Vega, le représentant juridique du conseil communautaire de La Toma, dans la municipalité de Suárez (département du Cauca), a été menacé par téléphone le 15 juillet : « … vous êtes ceux du conseil communautaire, ceux qui s’opposent à ce que les machines travaillent dans la rivière Ovejas. Il faut se débarrasser des cailloux sur le chemin pour éviter qu’ils gênent. » Deux jours avant ces menaces, 60 responsables du conseil communautaire de La Toma ont rencontré les (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit