Écrire Mexique. Un centre des droits humains perquisitionné au Mexique

AU 54/12, index : AMR 41/009/2012, 17 février 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 30 MARS 2012 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les locaux du Centre des droits humains Juan Gerardi, à Torreón, dans l’État de Coahuila, dans le nord-est du Mexique, ont été perquisitionnés par des soldats et des policiers. Les défenseurs des droits humains qui y travaillent risquent de subir d’autres harcèlements. Dans la soirée du 9 février, des soldats ainsi que des policiers fédéraux et de l’État de Coahuila sont arrivés à bord de cinq véhicules au bureau du Centre des droits humains Juan Gerardi (Centro de Derechos Humanos Juan Gerardi), organisation catholique de défense des droits humains établie dans une église locale, dans la paroisse de San Judas Tadeo, à Torreón. Les agents des forces de sécurité sont entrés dans le bureau sans mandat et ont commencé à interroger deux membres du personnel sur leurs activités. Les militants des droits humains ont répondu aux questions et demandé les motifs de cette descente. Les membres des forces de sécurité ont répondu qu’ils recherchaient de la drogue, sur dénonciation anonyme. Lorsque les employés ont laissé entendre que les agents devaient demander la permission avant de fouiller la terrasse, un soldat leur a rétorqué : « Vous pensez vraiment qu’on va aller demander la permission… » Les soldats et les policiers ont continué de fouiller les lieux et d’interroger le (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit