Écrire Iran. Craintes d’exécution imminente pour les kurdes Loghman Moradi et Zaniar Moradi

Action complémentaire sur l’AU 307/11, MDE 13/010/2012, 23 février 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 5 AVRIL 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Deux membres de la minorité kurde d’Iran, Zaniar et Loghman Moradi, pourraient être exécutés à tout moment. Leur condamnation à mort a été transmise au Bureau d’application des peines, un organe du système judiciaire. Il s’agit de la dernière étape avant que les condamnés soient appelés pour être exécutés. Le 22 décembre 2010, Zaniar (ou Zanyar) Moradi et Loghman (ou Loqman) Moradi ont été condamnés par la 15e chambre du tribunal révolutionnaire de Téhéran à la pendaison en public. Selon certaines informations, leur procès aurait duré 20 minutes. Ils ont été déclarés coupables d’« inimitié à l’égard de Dieu » (mohareb) et de « corruption sur la terre » car ils auraient tué le fils d’un haut dignitaire religieux de Marivan, une ville de la province du Kurdistan (nord-ouest de l’Iran), le 4 juillet 2009. Ils ont également été déclarés coupables d’avoir participé à des activités armées aux côtés du Komala, un groupe d’opposition kurde. Leurs condamnations ont été confirmées par la Cour suprême et, selon certaines informations, transmises au service du système judiciaire chargé de l’application des peines. Zaniar et Loghman Moradi ont été arrêtés respectivement le 1er août 2009 et le 17 octobre 2009 à Marivan. Ils ont été détenus sans inculpation par le (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit